Shugo Chara RPG - Dans un autre Monde...

Ce forum est tiré du manga Shugo Chara. Le H/Y/Y est autorisé.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Setsuna Keihai
"Vous avez dit chanceux ?"
avatar

Masculin Nombre de messages : 44
Age : 21
Date d'inscription : 22/03/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Asakin; Matin doré
Relations:

MessageSujet: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Mer 26 Juin - 22:48

Taiga Aisaka & Keihai Setsuna
CRÉDIT - CSS

Let's start

Le soleil se lève, ses rayons traversent le carreaux et m'arrivent dans les yeux. Certains trouveraient cela agréable comme réveil. Je trouve ca agréable comme réveil, j'adore le doré des rayons régulier et changeant. Sauf qu'aujourd'hui, ils peinent à me mettre de bonne humeur. En même temps, ils ont du mal avec le réveil-matin qui les a précédé : un Asakin surexcité qui n'a rien trouvé de mieux que d'ouvrir le robinet d'eau qui, avec la chance qu'il a, a  explosé et qui est en train d'inonder la pièce. C'était parfaitement inutile, mais c'est la manière la plus efficace qu'il ait trouvé pour me faire sortir de sous ma couette.

Shugo Chara stupide. Je perds plus de temps à réparer ses bêtises qu'à me mettre en route.

Tout ca parce qu'aujourd'hui, nous devons aller à un parc d'attraction. Ou une foire. Ou une fête foraine. Je ne sais pas bien. De toute manière, tout cela se ressemble pour moi, même si Asakin essaye depuis toujours de me raisonner en m'expliquant qu'une fête foraine c'est préférable, car on y trouve des jeux de hasard et d'argent, comme des grappes pour peluches divers objets où il faut plus compter sur la chance que sur la précision, ou encore des tombolas.
Bon, malheureusement pour lui, je crois que c'est plus un parc d'attraction qu'un foire, si mes souvenirs sont exacts. Mais l'espoir fait vivre, parait-il.
Évier réparé et moi préparé, on peut enfin y aller. Il fait beau, c'est un jour férié. Il y aura une foule impossible. Parfait.
D'habitude, je me fiche bien de ce genre de chose, je ne me soucis ni de l'isolement ni du monde. Mais là, c'est un contexte un peu particulier. Ce n'est pas pour moi. C'est pour quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui compte.
Je ne sais plus trop à quand remonte notre première rencontre. La première approche. Cette journée où une vie bien rangée et ordinaire, ou du moins dans la mesure où elle est la caricature de la normalité quand on a un Shugo Chara chez les Velikonoces, cette journée donc, où tout bascule.
Ce que j'ai vraiment compris ce jour-là, quand je me suis allongé sur mon lit à regarder le plafond sans but, songeur et épuisé, c'est que ce changement était une évidence. Le monde bouge, le temps avance et il faut avancer avec lui, ne pas rester figé comme une vieille photographie dans le passé.
Une partie de moi reste encore en arrière, parce mon frère est encore là-bas. Mais je me résigne un peu à vivre.
C'est elle qui m'a appris ca.

Aujourd'hui, on peut penser que c'est une simple sortie en tête à tête pour être tranquils et se détendre ensemble. Mais non, ce n'est pas banal. Comme toujours comme cela avec elle, et c'est aussi quelque chose que j'aime : que rien ne soit acquis. Ces surprises et ces rebondissements m'intéressent et me chamboulent. Disons que c'est plus une mission discrète d'ordre personnel pour empêcher les Velikonoces d'attaquer la sphère privée de Taiga.
C'est encore un point sensible pour moi, car si je suis dans cette organisation, j'aimerais dire que c'est par défaut, mais en réalité c'est encore mon choix. Je savais déjà qu'ils forçaient certains de leurs employés, mais je n'en avais que faire jusque là. Maintenant, je ne sais plus où me placer.
Mais ce n'est pas le plus urgent. D'abord, il faut s'occuper de Sarah. Arrivée il y a peu dans la ville après une période à New York, elle n'est pas du tout au courant pour les Vélikonoces. Je ne sais même pas si elle se sait menacée ou si elle connait l'existence des Shugo Chara. Je n'ai pas osé demandé jusque là.
Ceci étant, Taiga ne pouvait pas la garder enfermée et l'empêcher de sortir en ville avec des arguments de plus en plus alarmants. D'où cette sortie : loin de la ville et divertissante. Mais, sait-on jamais, je viens malgré tout pour assurer aide et sécurité en cas de nécessité.
Et aussi par plaisir de ma compagnie, certainement.

On doit se retrouver à la gare avant de prendre le train pour y aller. Elles ne sont pas encore là quand j'arrive. Je ne suis pas pressé ou impatient, ce n'est pas mon genre. Mais je me surprend à me dire que ca s'annonce comme une journée passionnante et différente.

- Ah, Taiga.... je soupire avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Mar 16 Juil - 4:10

Ce que ça sentait bon ! Le sirop coulant sur les crêpes, c'est magique. Cette odeur sucré perçait les murs de la chambre et éveillait les sens de Taïga encore endormi. Elle ouvrit les yeux et se laissa guider par les effluves sucrées du petit-déjeuner. Lorsqu'elle entra dans la cuisine, elle vu Sarah aux fourneaux. Hikari, sa chara, observait ses moindres fait et geste. 

« Bonjour Taiga. J'espère que tu as bien dormi, aujourd'hui c'est le grand jour. 

- Le grand jour...?»

Elle se frotta les yeux avant de s'installer à table où Sarah posa son assiette. Elle commença tout de suite à manger. 

« Tu as rendez-vous avec ton Keihai aujourd'hui.»

Taiga failli s'étouffer avec sa bouchée. Oui, elle avait dit a Sarah que c'était un rendez-vous. Elle lui avait demander de faire le chaperon durant la journée. C'était le seul moyen qu'elle pût trouver pour expliquer a sa meilleure amie la présence de Keihai avec eux. Un rendez-vous amoureux... C'était embarrassant. Du moins, pour Taiga. Elle prit une gorger de lait pour faire passer la bouchée. 

« O... Oui...»

Elle avait prévu une journée au parc d'attraction. Une journée fériée comme celle-ci, tout le monde s'y précipitera, réduisant ainsi les chances que Vélikonoce puisse les trouver. Bien entendu, ils ne pourront pas se cacher éternellement, mais le temps de se faire oublier, Taiga préférait rester à carreau. Sarah ne savant pas que Taiga faisait partie de l'organisation contre celle de sa meilleure amie, elle se décidait à garder tout cela secret. 
Kurin arriva près d'elle et goba une micro bouchée dans l'assiette de Taiga. 

« MH! Charah! Tu chavais que Keihai et il avait embraché Taiga? Chur la bouche! Beurk! »

Taiga essayait de faire taire sa Shugo Chara sans grand succès. Elle rougit comme une tomate et baissa la tête. Hikari et Kurin ricanait dans leur coin. Sarah fit une petite pause et sourit tendrement à Taiga. 

« Il doit être spécial ce garçon.

- O..... Oui... »

Elle soupira et fini son assiette, allant ensuite la porter sur le comptoir. Elle remercia Sarah de son repas et alla se changer, se dénudant de sa chemise de nuit pour mettre des shorts et une chemisette jaune. Lorsqu'elle ressorti de la chambre, Sarah la toisa pendant quelque seconde et fini par réagir. 

« Tu vas mettre ça pour ton rendez-vous...?

- Euh... Si je te dis oui...? C'est mal?

- Hors de question! »

Elle repoussa Taiga dans la chambre et s'enferma avec elle. Une bonne dizaine de minute plus tard, Taiga ressorti de la chambre habiller d'une jolie petite robe blanche avec des ruban bleu et des chaussons assortis. Sarah lui avait interdit d'attacher ses cheveux qui tombait en cascade sur ses épaules, venant caresser ses omoplate et le bas de son dos. 

« Voilà comment tu dois t'habiller pour un rencard. »

Elle lui fit un clin d'oeil tendre et se dirigea vers la porte. Taiga était un peu déboussolée. La vitesse des choses la laissait confuse. Elle se regarda dans le miroir. Étonnement, elle se trouvait jolie. Sarah lui avait aussi fait une parfaite ligne de crayon et appliquer du mascara. 

« Taiga! Tu es parfaite, arrête de te regarder. On va être en retard si tu continue. »

Sur ce, les deux filles et leur Chara se dirigèrent vers le point de rendez-vous: La gare. 

Arriver sur le palier, Taiga cherchait Keihai du regard. Où était-il ? Sarah remarqua son agitation. 

« Calme-toi un peu Taiga, cherche comme il faut...»

Kurin aida la jeune femme a bien respirer. Elle était nerveuse. Bien entendu, l'histoire du rendez-vous n'était qu'un mensonge. Même Keihai n'était pas au courant puisque Taiga n'eut même pas le temps de lui en parler. Le hic, c'est qu'elle n'était pas habiller comme une fille qui va s'amuser dans les manèges, mais bien comme une fille en rendez-vous galant... Qu'allait-il dire? Allait-il rire? Se moquer? En même temps, il n'était pas ce genre de personne. Mais il était imprévisible. Impossible de savoir. 
Elle l'aperçut au loin. Il devait être arriver avant elles. Des papillons de joie s'agitait dans son ventre, son cœur commença a battre la chamade et un sourire se dessina sur ses lèvres. Sarah se pencha a l'oreille de Taiga se qui la fit sursauter. 

« C'est lui hein? »

Elle attira Taiga vers le grand blond et la poussa presque dessus. La jeune femme se cogna la tete contre son corps. Elle releva la tete, toute rouge et timide. 

« K-K-Keihai!», dit-elle en cherchant ses mots. 

Elle reprit le contrôle et lui fit un tendre sourire. 

« Bonjour. »

Sarah sourit avant de s'avancer à leur rencontre. 
Revenir en haut Aller en bas
Setsuna Keihai
"Vous avez dit chanceux ?"
avatar

Masculin Nombre de messages : 44
Age : 21
Date d'inscription : 22/03/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Asakin; Matin doré
Relations:

MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Mar 16 Juil - 20:54

Le Troisième

Je suis planté sur un espace plutôt désert, et quelqu'un arrive malgré tout à me rentrer dedans. Je regardais ailleurs. Surpris, je baisse les yeux sur ce qui vient de m'arriver dessus. C'est un visage familier qui se lève vers moi, légèrement rosé et tremblant. Je lui rend son sourire et lui embrasse discrètement le front avant de reculer très légèrement. Je ne sais pas vraiment si je suis sensé faire quelque chose de différent, quelque chose de plus. Je la détailles de la tête aux pieds rapidement. Quelque chose me surprend, mais je n'arrive pas vraiment à mettre la main dessus. Peut-être parce que une robe blanche et les cheveux détachés ne sont pas le plus pratique pour rester discrets ou fuir en cas de problème ? Mais après, peut-être aussi que c'est mon esprit trop pragmatique qui m'a forcé à voir ces éventualités, me poussant à revêtir des baskets, un pantalon sombre en toile et un t-shirt délavé. En bref, les premiers vêtements pratiques que j'avais trouvé dans mon armoire. Aurais-je manqué quelque chose ?
Oh, et puis ce n'est certainement pas cela qui m'a surpris chez elle. Je dois manquer d'expérience. Parce que maintenant, en la regardant encore, je trouve qu'elle est parfaitement... Elle. Même si cette affirmation est aussi illogique qu'elle est réelle.
Une autre personne s'approche, mon regard se détache donc de Taiga. Puisqu'elle avance vers nous avec un petit sourire et d'un air décidé, je ne peux que conclure que c'est Sarah. Je la salue d'un hochement de tête, peu adepte des démonstrations sociales.
Les enceintes de la gare sifflent.

- Il est l'heure ! s'exclame Asakin en commençant à tourner en sautillant autour de ma tête (enfin, dans la mesure où un petit personnage volant peut sautiller, disons plutôt qu'il se croit déjà sur des montagnes russes).

En bref, il m'agace décidément beaucoup aujourd'hui alors que la journée commence à peine.
On s'installe dans le train. Bien qu'il ne soit pas bondé on ne trouve que deux places l'une à côté de l'autre. Je les laisse donc s'installer et me place debout, à côté, peu enclin à m'éloigner de Taiga alors que je dois être présent en cas de problème. On démarre, c'est bruyant et la ventilation a une odeur bizarre. Je n'aime pas les transports, les gens sont toujours nerveux, stressés, pressés. J'ai hâte qu'on arrive, même si c'est pour se retrouver dans la foule toute la journée, au moins celle-ci sera de bonne humeur pour leur journée festive et de détente.
C'est alors que je remarque que, virevoltant avec Kurin et Asakin au dessus de nos têtes, un troisième Chara rit de bon coeur.
Les habitudes Vélikonoces reprenant le dessus, je regarde distraitement dans la rame à qui pourrait bien appartenir le shugo chara. J'aurais pu lui demander, mais Sarah est à côté, ne sachant pas grand chose d'elle, je préfère éviter.
Bon, sauf que tout mon raisonnement tombe à l'eau quand le-dit chara se penche vers Sarah pour lui parler et que celle-ci hoche la tête en retour.
Moment parfait que choisi ma mémoire pour me rappeler que Taiga m'avait dit que son amie avait un chara et qu'elle voulait devenir impératrice.
Une aspirante Gardienne... Je comprend enfin pourquoi nous sommes en très mauvaise position. Mais je n'arrive qu'à sortir un très pincé :

- Avec trois shugos charas, dont au moins un incorrigible, j'ajoute avec un regard vers Asakin-, la journée risque d'être... pleine de rebondissements.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Sam 27 Juil - 9:54

Il déposa un baiser sur son front... Un… un baiser sur son front ? Taiga rougit de la tête au pied. Par contre, elle ne put réprimer un sourire de joie. Elle qui ne savait pas trop comment agir pour cette « sortie en amoureux », elle était soulagé de voir que Keihai lui démontrait de l’affection. Elle osa même lui prendre la main, tendrement. Il n’était peut-être pas habillé comme le prince charmant, mais pour la jeune femme, ça n’avait aucune importance. En dépit de sa main, elle resta tout de même un peu distante, timide.

Sarah regarda Keihai, un peu méfiante, mais ne le laissait pas paraitre. Elle lui fit un signe de la main pour le saluer et lui sourit.

« Bonjour ! Je suis Sarah. Setsuna, je présume. »

Elle lui tendit sa main et une fois la poignée faite, se tourna vers le train. Taiga lâcha la main de Keihai et suivit Sarah. Kurin regarda les deux jeunes filles, inquiète. Elle s’adressa ensuite à Asakin avec l’inquietude qui perçait sa phrase.

« V…Vite Asakin ! Le train va partir sans nous ! »

Main dans la main, les trois shugos montèrent à bord. Keihai laissa les places libres aux dames tel un gentleman, méritant de ce fait un sourire tendre de la part de sa belle. Tout le trajet, les deux jeunes femmes papotèrent et gloussèrent au commentaire du jeune homme. Une fois arrivé, Sarah laissa les amoureux sur le quai pour aller à la salle de bain. Taiga attendit que sa meilleure amie soit hors de vue et tira la manche de Keihai, nerveusement.

« Keihai ! Je… J’ai… J’ai dit à Sarah que c’était un rendez-vous… amou…..amoureux. »

Elle rougit une fois de plus. Que c’était embarrassant ! Elle baissa la tête.

«  Je suis désolée… Ça doit t’importuner, mais je n’avais pas vraiment le choix… »

Sarah revint rapidement des toilettes, ne laissant pas trop de temps aux tourtereaux pour s’expliquer pleinement. Ils étaient sur le point de partir lorsque ; Oh Mince! Taiga
eut une envie pressante. Comme elle devait parler à Keihai en absence de Sarah pour mettre les choses au clair, elle s’était empêcher d’y aller, mais… tout était clair à présent. N’est-ce pas? Elle y fila donc.

Profitant du départ de Taiga, Sarah s’approcha de Keihai. Les bras croisé et les sourcils froncés, la jeune femme blonde s’emblait agacée. Son regard était emplie de mépris et ses lèvres formant une moue démontrait largement son agacement.

« Je veux que les choses soient clairs. Je ne suis nullement d’accord avec le fait que tu sortes avec Taiga. Si tu lui brise le cœur, je te promets que tu le regretteras… C’est une fille fragile. Tu dois lui faire attention comme à la prunelle de tes yeux. Je n’arrive pas à croire que tu lui as volé son premier baiser. Tu as vu l’effort qu’elle a fait pour se faire belle ? Et toi tu arrive habiller comme… Ça ! Pour un rendez-vous ! J’espère que tu te reprendras… Parce que je ne laisserais jamais MA Taiga sortir avec le toi que tu me montre en ce moment. C’est déplorable ! »

Sarah, connu pour sa gentillesse et ses sourires enjôleurs n'avait jamais été si aigre avec quelqu'un. Mais ça concernait sa meilleure amie. La seule personne à qui elle tenait vraiment. Bizarrement, elle n'avait pas totalement confiance en ce Setsuna Keihai. Elle se méfiait. La grande jeune femme détourna le regard et n’adressa plus la parole à Keihai jusqu’au retour de Taiga où elle reprit immédiatement le sourire. La petite ne se doutait de rien et leur sourit innocemment, venant prendre entre ses petits doigts fin un morceau du chandail de son amoureux. Sur ce... ils se mirent véritablement en route.


[HRP ; Bon bon... C'est pas très bon ni très long mais ça fait avancer les choses. ^^'' ]
Revenir en haut Aller en bas
Setsuna Keihai
"Vous avez dit chanceux ?"
avatar

Masculin Nombre de messages : 44
Age : 21
Date d'inscription : 22/03/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Asakin; Matin doré
Relations:

MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Dim 28 Juil - 20:10

Règlements de Compte

Enfin arrivés. Sarah s’éclipse un instant et nous l'attendons non loin. Aisaka appelle mon attention, et les quelques points obscurs pour moi depuis ce matin s'éclairent tout à coup. Un rendez-vous amoureux ? Elle a dit à sa meilleure amie que c'était un rencard ? Auquel elle est conviée. Que ce soit une simple sortie n'aurait pas vraiment plus dérangé, du moins je crois. Comme elle semble penaude, j'ai juste lui temps de la rassurée avant que Sarah en revienne.

- Ca ne me dérange pas. Je suis plutôt heureux, flatté que tu me présentes de cette manière.

Je lui souris tendrement et me penche pour attraper sa main, mais elle s'enfuit juste avant, me laissant seul. Et après les confessions de Taiga, voici celles de son amie. J'ai nettement préféré les premières, surtout au vue de l'animosité de Sarah à mon égard.
Sur sa tirade acerbe j'émets mentalement quelques défauts : elle souhaite que je ne brise pas le coeur de Taiga, tout en disant qu'elle voudrait que je ne sois pas avec elle. Sauf que, même si c'est peut-être mon égo qui parle en disant que Taiga serait peinée si jamais je partais, les deux désirs sont assez incompatibles -ou alors il fallait qu'elle arrivât un jour plus tôt.

Mais surtout, je prend alors un sursaut d'orgueil. Moi faire du mal à Taiga ? Moi faire du mal à celle que j'ai protégée, celle à qui je tiens pour la fragilité qui se cache derrière cette force ? Celle que j'admire pour sa dévotion absolue pour les autres, au point de s'oublier elle-même ? Elle qui donnerait toute sa personne pour changer, pour faire évoluer les choses. Mieux ! Les améliorer. Je suis bien opposé à elle sur ce point là : ma détermination est un néant. Je suis bien incapable à vouloir changer moi-même, alors pour les autres, pour le reste, j'en suis encore plus loin. Mais pas Taiga, elle n'est pas ainsi. Elle est bien meilleure : elle est déjà une bonne personne, comme elle cherche à l'être. Sauf qu'elle n'en a pas encore conscience car c'est quelque chose de fragile pour l'instant. Alors pourquoi diable la blesserais-je ? Déjà, je ne blesse personne en général : je n'agis pas assez pour ca.

Et là mon raisonnement s'écroule, ma confiance en moi vacille. Avec Taiga, je me suis mis dans le mouvement, j'ai arrêté d'être une image fixe. La dernière fois que j'ai fait ca, mon frère a disparu.
C'est-à-dire que j'ai blessé la personne à qui je tenais le plus. Et si j'échouais encore ?

Le temps est écourté pour que je réponde à la glaciale et implacable Sarah, car Taiga revient et son amie retrouve un sourire chaleureux. Pour deux personnes si proches, je trouve qu'elles se cachent beaucoup de choses. Mais je ne fais aucun commentaire, ca ne me regarde pas, je ne veux pas détruire quelque chose et nous ne sommes pas ici pour se prendre la tête. En plus, je l'ai déjà dit, je me fiche d'agir ou pas.
Mais, -non pas pour convaincre Sarah que Taiga pourra compter sur moi, plutôt pour me convaincre moi-même-, au moment de repartir, je glisse ma main dans celle de Taiga qui j’accrochais à mes habits et la serre fort. Peut-être un peu trop.
On rentre enfin dans le parc. Comme prévu, il y a foule.
Je me surprend à observer les enfants, repérer ceux qui pourraient offrir des oeufs. Mauvaise habitude. Trop mauvaise habitude. Ce serait la pire idée que j'aurais pu avoir. En plus, je ne suis pas là pour ca.
D'ailleurs... je ne peux m'empêcher de me demander comment on devrait agir si jamais un autre Vélikonoce était présent au même endroit aujourd'hui, non pas pour Taiga mais pour une "récolte".

- Sauf qu'ils ne seront pas là, non, impossible... je marmonne.

En remarquant que j'avais parlé tout haut, je me retourne vivement vers Taiga et lui demande par quoi elle veut commencer en tournant légèrement le dos à Sarah. De un parce que je suis un peu vexé -je ne vais pas lui montrer de l'amitié alors qu'elle s'en est bien gardé à mon égard- et aussi parce que je crains un nouveau jugement sur moi plus ou mois fondé et plus ou moins juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Lun 5 Aoû - 4:05

Cette journée s’annonçait plutôt mouvementé, mais Taiga ne s’en rendait pas trop compte. Pour l’instant, elle était plutôt concentrée sur la main de Keihai qui avait pris la sienne. Ce qu’elle trouvait beau son prince charmant ! Elle ne put s’empêcher, bien entendu, de remarquer la pression qu’il mettait sur sa main. Loin de trouver cela envahissant ou même désagréable, elle bénissait le ciel de son attention chaleureuse. Rougissante, elle ne quittait pas leurs mains des yeux, ce qui attira l’attention de Sarah. Celle-ci tourna la tête et soupira légèrement.

Ils firent tous les trois, et leur charas, entré dans le parc. Les enfants couraient dans tous les sens. La place grouillait d’une énergie électrique et les odeurs délicieuses pouvait être sentit à tous les pas. Taiga ne savait où regarder. Lorsque Keihai se pencha pour lui demander avec ce quoi elle voulait commencer, elle dû marcher encore une bonne minute pour se décider.
Elle sourit en l’apercevant au loin.

« Les Auto tamponneuse ! »

Taiga tira sur la main de Keihai pour l’emmener avec elle près du manège. Tout les shugos charas suivirent et Sarah aussi, mais cette dernière en marchant derrière les autres plus lentement. Elle avait beau ne pas beaucoup aimer ce Keihai, c’était le petit-ami de sa chère Taiga et elle ne voulait pas les déranger. Il avait intérêt à faire ces preuves parce que sinon, elle ferait tout en son pouvoir pour régler cet écart. Bon… Il lui avait donné les mains. Ca commençait bien, mais elle continuait à se méfier… surtout parce que lui se méfiait. Il regardait toujours partout autour de lui. On aurait dit qu’il cherchait quelqu’un ou quelque chose… Pendant son rendez-vous? Louche… Elle l’observait de loin, lançant comme excuse à Taiga qu’elle n’aimait pas vraiment faire de manèges lorsque celle-ci revenu vers elle pour la trainer avec le petit couple dans les autos tamponneuses.

De son côté, Taiga ne voyait pas la méfiance Sarah envers son Keihai, mais celle de ce dernier attira son attention. Pendant qu’ils patientaient dans la file d’attente loin de Sarah, elle prit le visage du jeune homme dans ses mains pour avoir pleinement son attention.

« Fait attention Keihai… Tu es louche à force de regarder partout. Tout va bien se passer d’accord ? »

Elle essayait de croire ses propres paroles, mais avait de la difficulté à ne pas angoisser. Elle lui sourit.

« Kurin est resté avec elle. Si quelque chose arrive, elle m’avertira. »

Elle hésita, mais fini par laisser un baiser léger comme un papillon sur les lèvres du garçon. Elle rougit en lui souriant une fois de plus.

[Hs: C'est pas très long, pardon ^^'']
Revenir en haut Aller en bas
Setsuna Keihai
"Vous avez dit chanceux ?"
avatar

Masculin Nombre de messages : 44
Age : 21
Date d'inscription : 22/03/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Asakin; Matin doré
Relations:

MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Dim 25 Aoû - 12:44

Rebelote


Il faut vraiment que je me calme. Je le sais. Mais je n'y arrive pas. Je me raidis quand Sarah explique qu'elle va rester non loin pendant qu'on fera le manège car elle n'aime pas trop ca. Me voilà maintenant encore plus nerveux. C'est un état que je n'avais pas eut depuis très longtemps. Depuis aussi longtemps qu'avais duré cette période égoïste où je n'étais responsable envers personne, et responsable de personne.
Taiga me sort un peu de ma rêverie et me ramène sur terre avec son regard chaleureux et ses mains chaudes. J'ai horriblement envie de la croire, surtout quand je remarque que mon état de nervosité commence à déteindre sur elle. Je me souviens parfaitement du jour où mon frère a été enlevé. C'était presque banal, mais d'une injustice folle : le soir je le couche dans son lit. Le lendemain, il n'y a plus aucune trace de lui, sa chambre ressemblant à une chambre d'hôtel, dépossédée de tous objets personnels. Personne n'a rien entendu. Personne ne comprend. Même mes parents furent accusés un instant d'avoir enlevé leur propre enfant, premiers suspects de tous les médias. Moi je suis retourné voir Wataru. Il m'a expliqué pour l'Embryon. Alors je me suis renfermé sur moi-même et j'ai attendu patiemment...

Après qu'elle m'ait embrassé, je pousse un léger soupir pour évacuer le stress.

- Tu as raison, je concède. Mais tu sais, devoir veiller sur quelqu'un... Qui risque d'être blessé ou enlevé... J'ai tellement peur que... Yori... j'échoue à nouveau.

C'est à mon tour de l'embrasser doucement. J'y prends du courage dans cette jeune fille tenace. La suite de la file d'attente se passe plus calmement, et quand nous montons tous deux dans une autotamponneuse, je crois même que j'en avais sortit de ma tête la mission du jour. Je m'amuse et regarde Taiga rire. Le monde semble parfait. Les gens crient, la musique est forte, la pédale est enfoncée et les chocs nombreux.
Et puis les lumières s'éteignent, on rejoint le bord. On refait le tour du manège pour retrouver Sarah là où on l'avait laissée. Aisakin, qui était partit voir où elle était plus vite que nous, se précipite vers nous avec un air complètement paniqué. Je crois que j'ai perdu toutes couleurs sur mon visage.

- Plus là ! Plus là ! s'exclame le chara.

On se met à courir. Sur la place, impossible de ne pas remarquer l'absence de Sarah. On regarde, paniqués, dans les allées les plus proches. On refait le tour du manège. Pourquoi diable serait-elle partit sans nous ?
Pourtant, il faut bien se rendre à l'évidence : Sarah a disparu. Et j'ai envie de fuir.

[Je me suis permis, hein ? Après à toi de voir si Kurin et Hikari aussi. Si c'est juste parce qu'elle voulait laisser nos persos seuls ou si pas. etc.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Sam 12 Oct - 6:26

Le plaisir, la joie, les sourires et les rires, l'ambiance de l'été et surtout tout les bruits heureux qui émergent de partout autour de tout le monde. C'était agréable ! Un manège de fait et tout les autres semblait appeler les tourtereaux. Il ne restait qu'à aller chercher Sarah à la fin de celui-ci et faire le tour du parc pour s'amuser toute la journée. Plan parfait ! Si on n'intervient pas bien entendu...

Taiga, main dans la main avec son Keihai, sortait des autos tamponneuses. Elle lui sourit, encore enivrer par le bonheur du jeux et du plaisir d'être en compagnie de l'homme qu'elle aimait. Tout les deux de dirigeait vers le banc où les attendaient Sarah, Kurin et Hikari.

Soudain, Asakin, qui était partie un peu avant Taiga et Keihai, revint en panique, le souffle court, saccadé, hyperventilent et s'étouffant presque dans les demi paroles qui sortaient de sa bouche. ... Plus la ? Partie ? Disparue ? Sarah n'est plus au banc !

En même temps, la petite adolescente et son copain commencèrent à courir exactement en même temps vers l'endroit où tous devait se rejoindre après le manège. Il avait raison. Sarah n'était plus là ! Kurin et Hikari avait disparue avec elle. La respiration de Taiga s'accélérait au point où elle en avait mal aux poumons, mais surtout au cœur qui la menaçait de lâcher a chaque secondes.

[b[- C'est... C'est impossible ...[/b]

Elle l'avais à peine murmurer, incapable de faire sortir suffisamment de son de sa bouche sèche. Ils firent le tour du manège, regardèrent aux environs, à la salle de bain, dans les rassemblements... Elle n'était nulle part. Taiga paniquait vraiment. Ses yeux se remplir de larme et elle commença a pleurer en criant le nom de Sarah. Elle fonça maladroitement dans un homme qui se pencha presque pour la regarder.

- Vous n'auriez pas vu une jeune femme d'environs cette taille, dit-elle en levant le bras au dessus de sa tête, sur la pointe des pieds. Elle a les cheveux blond très clair, des yeux bleu, une robe grise, neutre. Ses cheveux sont aussi longs que les miens sinon plus.

L'homme la regarda, elle et sa petite mine de gamine en pleure et parut attrister par ce spectacle.

- Ça va ? Tu as perdu ta maman petite ?

- Non !

- Allez viens, je vais te reconduire à l'entrée du parc.

Il lui prit sa main de force l'entraînant avec lui.

-NON ! LÂCHEZ MOIIII ! C'est ma meilleure amie, pas ma mère ! Mais vous allez me lâcher !

Elle paniquait encore plus. Elle se faisait kidnapper à son tour ? Non, cet homme ne faisait que son simple devoir de citoyen et sauvait une petite fille qui avait perdu ses parents. Mais il ne voulait pas laisser cette petite toute seule, au point ou il l'amènerait de force à l'entrée du parc s'il le fallait.

- Tu vas voir, tout va bien se passer. Tu le retrouveras vite ta maman.

- Non ! Keihai... KEIHAAAAAI!

Elle le cherchait sans le trouver. Pas lui aussi ! Elle avait lâcher sa main dans la panique alors qu'elle courrait à ses côtés pour trouver Sarah. Elle l'avais perdu aussi. Pas lui ! Pas elle ! Qu'est-ce qui lui arrivait aujourd'hui ! Son maquillage coulait lentement sur ses joues alors que son regard se perdait dans la foule pour trouver Keihai. Pour qu'il vienne la sauver. Pour qu'ils trouvent Sarah ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
Setsuna Keihai
"Vous avez dit chanceux ?"
avatar

Masculin Nombre de messages : 44
Age : 21
Date d'inscription : 22/03/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Asakin; Matin doré
Relations:

MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Dim 20 Oct - 14:31

What is a hero


C'était un accord tacite qui nous avait séparé. Un principe simple quand on a l'habitude de pourchasser des choses, qui peut aussi bien s'appliquer à la recherche de personnes : on se sépare pour être plus efficace. Ce n'est pas une mauvaise idée sur le papier, sauf quand les personnes recherchant se retrouvent recherchées à leur tour. Au bout de quinze minutes de courses dans les allées bondées aux alentours, je retournais à la place où Sarah avait disparu en pensant trouver Taiga pour qu'on continue les recherches plus loin dans le parc -en priant pour que Sarah n'en soit pas sortit. J'étais même persuadé de la retrouver là, ce ne m'était même pas venu à l'esprit qu'elle puisse être partie sans moi, absente, plus loin.
Mon souffle se coupe et il me semble que mon cœur est sur le point d'imploser. Asakin s'abstient de toutes ses réflexions habituelles, mortifié lui aussi. Aucun d'entre nous n'a une idée pour savoir par où commencer.
D'habitude, rien n'est grave. Rien n'a d'importance. Tout est glacé autour de moi. D'habitude, mon cœur ne tambourine pas ainsi et mon esprit ne hurle pas, silencieux et nonchalant.
Je pense à Yori. A ces séries qu'on regardait ensemble. Quand le héros se retrouvait dans une situation non prévue, il jurait un bon coup, fronçait les sourcils d'inquiétude mais gardait celle-ci enfouie. Il agissait dans l'immédiat, faisait des pieds et des monts pour sauver le monde et, enfin, lorsqu'il avait vaincu, il se laissait aller en exprimant ce qu'il avait emmagasiner. Yori me disait toujours que je pourrais être de ceux-là. J'haussais alors les épaules avec flegme. Être héroïque ne m'intéressait pas.
J'aurais dû m'entrainer, parce qu'aujourd'hui je suis incapable de réagir en héros de séries.

- La chance a tourné, souffle Asakin, dépité.

- La situation a changé, Asakin. Du coup il y a plus de moments pour jouer avec le hasard qu'avant. Alors évidemment, on finit bien par tomber sur la mauvaise face.

Asakin peste. On avait avancé d'un pas mesuré dans une direction au hasard. Et, dans le brouhaha sans nom de la foule joyeuse, on entend un cri déchirant qui arrête certaines conversations. Les gens regardent autour d'eux avec un peu de surprise, mais surtout une curiosité perverse, comme on est curieux de voir un animal prendre son repas dans une cage. Ils repèrent vite un monsieur souriant, quoiqu'avec un air un peu soucieux, qui tiens par le bras une jeune fille paniquée, en pleurs, et totalement hors d'elle. J'ai l'impression de voir la scène si le héros de Yori avait été présent : il se serait élancé, aurait presque assommé l'homme avec une réplique fine et subtile avant de serrer très fort la belle dans ses bras avec un murmure qu'elle seule pourrait entendre de sa voix caressante, vibrante d'angoisse et de soulagement infini : "Ne me refais jamais une peur pareille.".
Elle crie à nouveau, comme pour me sortir de ma torpeur contemplative. C'est mon nom qu'elle appelle comme une perdue. J'écarte la foule qui déjà de désintéresse d'un pas pressant. Je ne suis pas un héros, et ce n'est pas un homme méchant qui l'emmène, mais un peu citoyen qui pense aider.

- Arrêtez, je demande autoritairement mais sans animosité. Arrêtez, elle est avec moi. On cherchait une amie.

Je saisie la main libre de Taiga et glisse mes doigts dans mes siens sans vraiment la regarder, les yeux rivés vers l'homme qui, bien qu'ayant lâché la jeune fille, semble hésitant à partir.

- Merci, profitez de votre journée.

Asakin plonge sur Aisaka et s’agrippe à son bras en le serrant très fort. Je l'éloigne de quelques pas avant de la regarder enfin, droit dans ses yeux humides.

- Je déteste l'héroïsme, je souffle sèchement.

Je passe mes mains sur ses joues pour essuyer ses larmes. J'ai prononcé cette phrase plus pour moi que pour elle, je doutais qu'elle ne puisse la comprendre. J'étais de mauvais poil. En réalité, les séries avaient tort. Le soulagement, ca fait encore plus mal. C'est comme si on pouvait être en colère contre les autres et contre-soit même, une fois l'important réglé.
La tête baissée pour la regarder, j'ai l'impression de remarquer pour la première fois qu'elle a un air juvénile, alors qu'avant, ses expressions ne m'avaient jamais donné l'occasion de réaliser ce fait. Je comprenais que l'homme l'ai prise pour une enfant perdue. Ca me donnait une idée.

- Taiga. Si ce sont les Vélikonoces qui ont Sarah, ils doivent être sortis du parc. On peut encore les rattraper. Et si ce n'est pas le cas, on pourra toujours demander à l'accueil qu'ils fassent un appel pour qu'elle vienne à l'entrée au cas où elle soit seule dans le parc. Bon deal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   Dim 29 Déc - 10:06

Il l'emportait. Elle ne voulait pas. Il la forçait. Elle criait. C'est la suite logique des choses. Non ? Taiga pleurait, elle appelait a l'aide, elle appelait son preux chevalier pour qu'il vienne la sauver. Keihai. Keihai. Keihai !

Elle le vut au loin et ils effectuèrent le contact visuel. L'inquiétude qu'il avait éprouver lui parvenait a travers son regard et si elle n'était pas en trains de se faire emmener, elle aurait sourit, elle l'aurait embrasser pour le rassurer. "Je suis là, ne t'inquiète pas. " Ce qu'elle le trouvais mignon quand il s'inquiétait ! Mais ça n'était pas le moment. Elle tendait son bras vers lui pour qu'il le saisisse. Elle voulait être dans ses bras, qu'il lui caresse les cheveux pour la rassurer, qu'il lui dise des mots doux, de sages paroles. Un vrai Héro. Le frère de Keihai n'était pas le seul a le penser. Taiga l'imaginait très bien faire tout ça, cette attitude héroïque lui allait si bien.

Ça y est ! Il se rapproche, il tend aussi la main vers elle et Taiga entend sa voix grave retentir comme un eco. Il l'a arrêter. Enfin... Il saisit sa main, glissant ses doigts au travers des siens. Taiga n'attendit pas plus, elle se colla contre lui, essuyant ses larmes sur son torse, cherchant le réconfort dans la chaleur de ses bras.

Elle sentit alors Asakin s'accrocher a sa manche et de sa main libre, elle caressa la tête du Shugo Chara de Keihai. Ce dernier se recula et la regarda droit dans les yeux poussant une sèche plainte. Taiga fut prise d'un hoquet de honte. C'était sa faute s'il avait du faire cet "acte d'héroïsme" et elle s'en voulait soudain. Ses yeux se remplirent de larmes et elle baissa la tête pour se cacher, hochant la tête l'idée qui suivit son "reproche".

Un peu sans savoir ce qu'elle faisait, Taiga suivait Keihai duquel elle avait lâcher la main pour lui éviter tout autre doucit. Elle ne se sentait pas bien. Même si cette phrase qu'il avait prononcer plus tôt s'adressait au jeune homme lui-même, Taiga l'avait prise personnel et elle ne pouvait s'empêcher de se trouver idiote. Elle aurait dû y penser avant de faire n'importe quoi. Et maintenant, peut-être que Keihai la détestait ?

Ils arrivèrent au portail du parc ou se trouvait Sarah et Kurin. Taiga marcha lentement vers sa meilleure amie en laissant Keihai derrière. Elle la serra dans ses bras et apprit toute l'histoire. En fait, Sarah avait une envie pressante et ne savais pas trop ou se diriger. A l'aide Kurin, elles se sont diriger vers le portail du parc pour demander au surveillant où était les toilettes les plus près. Comme la file était longue, elle pensait revenir avant notre retour... Mais bien entendu, ça ne c'était pas passée ainsi.

« Taiga... Quelque chose ne va pas ? »
« N... Non. »
« Je crois qu'on devrait rentrer à la maison, non ? »

Sarah aperçut Taiga regarder derrière elle et, voyant Keihai, se retourner vers elle, la mine bien triste.

« Reste ici avec Kurin un instant. »

Elle lui obéis et Sarah alla voir Keihai un peu plus loin, qu'elle affligea d'un regard meurtrier.

« Il ne t'as pas fallu longtemps pour lui faire du mal ! Qu'est-ce que tu as fait ? A cause de toi, Taiga a le moral au plus bas. »

Les bras croiser, elle le regardait l'air sévère. Pour l'instant, ce jeune homme ne lui avait pas vraiment fait bonne impression. Les réponses étaient mieux d'être bonne et rapide sinon elle allait se fâcher plus rapidement qu'elle n'y paraît capable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission parc d'attraction [Taiga&Keihai]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parc d'attraction Dragons en Allemagne
» Parcs d’attraction Dreamworks à Londres
» Un marsmallow perdu dans un parc d'attraction[Pv Lise]
» Parc d'attraction Dreamplay
» Terra Mitica en Espagne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shugo Chara RPG - Dans un autre Monde... :: Ville :: Parc-
Sauter vers: