Shugo Chara RPG - Dans un autre Monde...

Ce forum est tiré du manga Shugo Chara. Le H/Y/Y est autorisé.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigi Tate

avatar

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 29
Localisation : En cuisine....
Date d'inscription : 28/02/2013

Votre personnage
Nom de votre Chara:
Relations:

MessageSujet: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   Jeu 28 Fév - 21:16


ID Card

    Nom : Tate
    Prénom : Seigi
    Âge : 16
    Orientation : Lesbienne.... bah quoi ? Moi aussi j'aime les femmes ! (Comment ça se dit pas pour un homme ?... Bon Bah Hétérosexuel alors...)
    Rang : Le Super-Héros Lycéen
    Classe : Première
    Métier : Aide Cuisinier dans un café pas loin de l'internat (Service et corvée, les soirs / Cuisine et service, les week-ends)
    Votre groupe : Non Gardien



Un peu plus vous

    Histoire :
    Tout commença dans la ville de Lyon, en France. C'était un matin de printemps. Un orage avait éclaté la nuit précédente, couvrant les cris qui provenaient d'une des pièces de l'hôpital Edouard Herriot. Et en cette belle matinée, aucun bruit de circulation, pas même un aboiement de chien, et encore moins un hurlement d'infirmière, ne put couvrir les cris aigus et affamés du nouveau venu en ce monde.... En cette magnifique fin de mai, la famille Tate venait d'accueillir un tout petit bout d'homme, qui fut nommé « Seigi »… Seigi Tate, le Bouclier de le Justice, venait de naître…

    Mon père, Tachibana Tate, était un tout jeune cuisinier lorsqu'il est arrivé en France. Mon grand-père maternel, Paul Bocuse, grand cuisinier français, l'avait remarqué lors d'un séminaire au japon. Voyant en lui un énorme potentiel, il lui avait proposé de venir dans son école, à Lyon, pour suivre la « meilleur formation possible pour devenir un chef cuisinier ». Séduit, mon père quitta donc le Japon pour suivre cette formation. Et au bout de quatre ans, il sortit de l'école avec son diplôme en poche avant d'intégrer l'un des restaurants du cuisinier lyonnais. Étant devenu le protégé du grand homme, Tachibana progressa rapidement dans la hiérarchie du restaurant. Bien évidemment, ses compétences en étaient également en grande partie responsables.

    Un soir, alors que mon père fêtait une nouvelle promotion avec mon futur grand-père, il fit la connaissance de Jade, la plus jeunes des filles Bocuse. Ce fut le coup de foudre entre eux et deux ans plus tard, je venais au monde. Et je fus élevé par ma mère principalement. Malheureusement pour moi, je vivais un peu en marge de la société étant donné la célébrité de mon grand-père et je me suis très vite habitué au style de vie aisée.

    Vous l'aurez donc compris, je vis dans un monde où la cuisine est reine. Ma vie aurait été totalement différente si j'étais né dans une autre famille... J'ai été initié à cet art français dès mon plus jeune âge, formé par mon grand-père en personne. Et sans cet aspect de mon éducation, je pense que j'aurais eu beaucoup de mal à me faire des amis à l'école. D'ailleurs, même avec j'ai eu du mal... Sans la présence de Marie à mes côtés, je serais surement devenu un « loup solitaire ».

    Marie était une fille de ma classe en primaire. Lorsque je suis arrivé à l'école primaire, c'était la première fois que je m’étais les pieds dans un établissement scolaire. Je ne savais pas comment me comporter vis à vis des autres, qui n'avaient visiblement pas la même classe sociale que moi. Je fus très rapidement mis à l'écart à cause du fait que je n'allais pas vers les autres. La seule personne qui semblait avoir remarqué mon problème de timidité fut une jeune fille. Elle venait à chaque récréation pour essayer de me décoincer et me faire intégrer son groupe d'amis. Elle était la seule à faire cet effort et cela m'a vraiment aidé.

    Petit à petit, je m'ouvris à elle et j'intégrai le fameux cercle. Ce qui la surprit le plus, ce fut d'apprendre que j'étais le petit fils de Paul Bocuse. A partir de ce moment, elle me posa beaucoup de question sur mon mode de vie et moi, gêné, j'essayais de minimiser les détails.... Jusqu'au jour où ma sœur naquit, l'automne de ma septième année. « Une nouvelle petite Bocuse dans la famille » avait dit mon grand-père, tout de suite corrigé par mon père en disant que c'était une « Tate ».

    Bien évidement, Marie fut invitée à la grande fête organisée pour l'évènement. Et à partir de ce moment, là tout bascula pour moi. Je découvris ce fameux jour, une Marie encore plus radieuse que d'habitude. Et je fis la connaissance de sa famille, spécialiste dans la fabrication de bijoux. Pendant la réception, j'appris par inadvertance que mon amie travaillait sur un bijou depuis un an maintenant. J'appris également que la jeune fille était atteinte d'une maladie au cœur et que les médecins ne savaient pas combien de temps elle vivrait encore. Me remarquant enfin, mes parents qui en avaient parlé discrètement entre eux me firent promettre de ne pas en parler et surtout de faire comme si de rien n'était.

    Mais j'étais jeune, et je n'ai pas réussi cacher la tristesse de mon âme dans les jours qui ont suivis. Je lui ai promis que je ferai tout ce qu'il faudrait pour la protéger contre sa maladie. Je ne comprenais pas comment une maladie ne pouvait être guérie. Mes parents m'expliquèrent que c'était une malformation du cœur plus qu'une maladie. Mais je ne comprenais pas ce qu’ils me disaient, où plutôt je ne voulais pas le comprendre. Puis mon grand père me proposa de chercher avec lui, un remède à travers la nourriture.... Six mois de recherche plus tard, nous avions réussi à trouver un régime qui pourrait permettre à son cœur de moins se fatiguer. J'ai aussi découvert dans ma chambre un œuf étrange que personne ne put voir à part mon grand père. Il était entièrement vert avec trois triangles dorés formant une pyramide.

    Deux ans après la naissance d’Evangéline, ma sœur, ma famille a obtenu l'autorisation de construire un nouveau restaurant au Japon. Mon père fut nommé à la tête de ce restaurant et retourna au japon superviser les travaux. Je restai à Lyon avec ma mère et ma sœur en attendant que le restaurant soit construit et rentabilisé. Officiellement en tout cas... Pour ma part, c'était surtout pour ne pas laisser Marie toute seule.

    Trois ans plus tard, Marie m'offrit le plus beau cadeau d'anniversaire que j'ai reçu jusqu'à ce jour : une bague ornée de trois petites pierres précieuses. Elle m'expliqua qu'elle travaillait sur ce bijou depuis près de six ans. Il lui avait fallu du temps pour obtenir les pierres et les tailler correctement. Malheureusement, le diamètre de la bague ne correspondait plus avec celui de mes doigts. Je sentis que cela l'affectait, de ne pas avoir réussi complètement son ouvrage. Je la rassurai que même si je ne pouvais la porter à la main, elle ne me quitterait jamais, toujours contre mon cœur.

    Une année plus tard, Marie mourut sur son lit d'hôpital. Son état s'était aggravé depuis qu'elle m'avait offert cette bague, et son cœur s'affaiblissait de jour en jour. Une transplantation s'était avérée nécessaire pour sa survie. Malheureusement, l'opération échoua et celle que j'avais juré de protéger contre la mort elle-même, me quitta. Ne pouvant supporter cette douleur qu'est la perte d'un être précieux, j'ai tenté de mettre fin à mes jours. C'est à ce moment que l'œuf étrange disparut subitement.

    N'ayant plus envie de rien, j'ai passé les six mois suivants à errer, perdu mentalement. Sans la présence de ma sœur, Eva, je serai encore dans le même état je pense. Ne savant plus quoi faire pour me redonner envie de vivre, elle sombra elle aussi dans une déprime sévère. Puis, un soir où elle était venue m'attendre à la sortie du collège, elle se fit agresser par des élèves de dernières années.... Par ma faute... Il cherchait à me racketter et lorsqu'elle s'est interposée, l'un des élèves lui a donné un coup de couteau.

    Elle fut opérée dans l'urgence. De mon côté, je revécus cette scène une bonne centaine de fois durant le temps de l'opération. Je fus soulagé de savoir que sa vie n'était plus en danger et ce fut le moment où l'œuf étrange réapparut. Il était là... devant moi... flottant au dessus du lit de ma sœur.... il brillait intensément... puis il a éclot...

    Un petit bonhomme portant une tunique verte, un bonnet long de la même couleur et un bouclier aussi gros que lui dans son dos, en sorti.

    - Vas-tu rester là ? A ne rien faire tandis qu'eux sont toujours dans la nature ?
    - Qu-Qu-Qui es-tu ?
    - Réponds à ma question, Seigi ! Feras-tu honneur à ton nom, ou fuiras-tu à nouveau ?

    Baissant les yeux sur ma sœur, un désir de vengeance, non de « justice » plutôt, m'envahit.

    - Non... Ils ne s'en tireront pas à si bon compte...
    - Alors je te guiderai sur ce chemin...

    Le lendemain matin, les trois élèves qui avaient agressé ma sœur furent retrouvés devant l'hôpital, plusieurs os brisés chacun.... Aucune poursuite ne fut engagée contre moi... Après tout, qui croirait en l'existence d'un être habillé en vert de la tête au pied avec un bouclier et une épée dans le dos, et surtout, qui ferait le lien avec un collégien ?

    Plusieurs jours passèrent. Jours que je passai au fond de mon lit, à dormir. Je finis par me réveiller et ne comprenant pas ce que je faisais là, je demandai des explications à l'étrange personnage sorti de l'œuf.

    - J'ai dormi pendant combien de temps ?
    - Près de trois jours... Je suppose que tu as plusieurs questions à me poser.
    - En effet.... Qui est-tu ?... ou plutôt « Qu'es-tu »?
    - Mon nom est Khor. Je suis ton Shugo Chara.

    C'est alors que mon grand-père entra dans la chambre. Il salua Khor et s'assit sur mon lit. Il m'expliqua ce qu'était un Shugo Chara et les raisons de sa naissance. Khor était né suite à mon désir de protéger ce qui m'était cher.

    L'année scolaire se finit et j'appris que j'entamerai la prochaine au Japon, dans le lycée de la Majiku Akademi. Grand-père s'était arrangé pour que mon transfert se fasse rapidement et sans encombre. Et c'est ainsi que je me suis retrouvé à vivre, de force, à l’internat de cette « Akademi » au début de ma quinzième rentrée scolaire.

    Au cours de cette année, j’ai eu du mal à m’habituer à la rigueur japonaise en termes de respect, même si mon père m’en avait beaucoup parlé. J’ai quand même rapidement fait la connaissance de quelques personnes, ou en tout cas vu de loin, nombres de jeunes élèves sur le campus accompagnés par des Shugo Charas… Mais malgré cela, je ne me suis pas fait beaucoup d’amis.

    Voilà, je pense avoir tout raconté sur ma vie et sur le pourquoi de ma présence dans ce lycée… Ah ! J’ai failli oublier le plus important !

    Vous vous doutez bien, que comme n’importe quel étranger largué au milieu d’une nouvelle école, j’ai eu du mal à m’intégrer et à me faire respecter en tant qu’« élève normal ». En fait, cela s’est avéré plus facile que je ne le prévoyais… Mon père tenant l’un des meilleurs restaurants situés à proximité du campus, ma réputation vite fait le tour de ma classe. Et pour ne rien arranger, j’ai réussi à me dégoter un petit job dans un café pas loin de l’internat, histoire de ne pas vivre aux crochets de mon père.

    J’ai commencé au « Cat’s Eyes » comme plongeur. Puis j’ai rapidement aidé au service, tout en continuant à faire les corvées. Et comme cela fait maintenant près d’un an que j’y travaille, j’ai réussi à convaincre la gérante de me laisser participer à la préparation des plats sur les week-ends.

    Caractère :
    … Que pourrais-je dire sur moi... La première chose qu'il faut savoir sur moi, c'est que je suis pas méchant ^^'...

    Certes, au premier abord on a l'impression que je tape sur tout ce qui bouge et que je mords quiconque vient me parler. CE N'EST ABSOLUMENT PAS LE CAS ! En réalité je suis quelqu'un d'assez timide et réservé, et c'est pour ça que je fuis les contacts avec les gens. Mais une fois que cette barrière est passée, il devient dur de se débarrasser de moi ^^.

    L'amitié est une chose essentielle pour moi. Et je ne parle pas de « l'amitié » qui s'efface au bout d'une année sans nouvelles... Non, je parle bien d'une amitié qui surmonte tous les obstacles qu'elle rencontre, qui dure et qui passe avant beaucoup de chose. Une amitié qui se veut loyale et fidèle. Il n'est pas facile de trouver une telle amitié de nos jours...

    Aussi fidèle en amour qu'en amitié, même si pour le moment je n'ai pas eu l'occasion de le démontrer, je suis du genre à me dévouer corps et âme à la personne qui est chère à mon cœur. Je suis prêt à donner ma vie pour protéger ce qui m'est précieux....

    Est-ce que j'ai oublié quelque chose.... Ah ouais ! Ma mère étant la fille d'un des meilleurs cuisiniers de France, j'ai toujours été attiré par la cuisine... Ça doit être génétique, je pense^^.

    … Pour finir je dirai simplement que j'ai une tendance à la blague vaseuse... Donc faut pas m'en vouloir ^^'...

    Physique :
    .... Cette photo ne vous suffit pas ?.... Bon, j'ai pas le choix alors...

    1m78 pour une soixantaine de kilos. Musculature ordinaire du fait que je cours juste suffisamment pour ne pas prendre de poids avec tout ce que je mange. Cheveux châtains « mi-courts » tirant sur le roux quand ils sont trop exposés au soleil. Yeux d'un vert émeraude si profond et pur que l'on dirait de véritables joyaux. Lorsqu'ils étaient en France, ils en ont fait fondre plus d'une.... Mais au final aucune n'est venu me le dire, et ce n'est pas la question ^^'.

    Concernant mon style vestimentaire, eh bien je dirais que les costumes/cravates ne me vont pas trop mal, même si je n'en mets que très rarement.... D'ordinaire, je porte des vêtements plus classiques et décontractés, mais je n'ai pas vraiment de style à moi. Et pour l'uniforme du lycée, il reste celui imposé, sans rajout quelconque... Il est simplement un peu plus décontracté que ce que le lycée recommande...

    Ah ! J'ai également un pendentif autour du cou. Il s'agit en fait d'une bague que m'a offert une véritable amie lorsque j'ai quitté la France. Ornée d'une émeraude, d'un rubis et d'un saphir (son père était bijoutier), elle représente le lien éternel qu'il existe entre elle et moi... D'après ce qu'elle m'a dit à l'époque, ces pierres ont une symbolique particulière mais je ne me souviens plus vraiment... Tout ce que je sais, c'est que grâce à ce pendentif, j'ai l'impression de l'avoir à côté de moi et ça me détends.



Votre Shugo Chara :

    Prénom : Khor
    Physique de votre chara :
    Spoiler:
     
    Un petit lutin blond aux yeux bleus vêtu d'une tunique verte, d'un bonnet long vert, d'une paire de botte en cuir, de bracelets en cuir et portant un bouclier bleu métallique aussi grand que lui dans son dos...
    Objet de Chara-change : Un bonnet vert qui vient taper l'incruste sur ma tête et mon artefact lié est un bouclier bleu avec le symbole de l'oeuf : trois triangles dorés formant une pyramide.
    Physique de Chara-Nari :
    Spoiler:
     
    Cheveux et yeux normaux, oreilles pointues cachées à moitié par un bonnet long vert, chemise en lin blanche avec cotte de mailles dorée et tunique verte en lin également, pantalon en lin avec bottes de cuir, bracelets protecteur en cuir renforcé sur les avant-bras, une épée médiévale à une main et un bouclier bleu avec le symbole de l'oeuf : trois triangles dorés formant une pyramide.
    Phrase de Chara-change : « Il faudra me passer sur le corps ! CHARA-CHANGE ! »
    Phrase de Chara-Nari : « Je suis prêt à mourir pour les protéger ! CHARA-NARI….. Soul Protector ! »
    Rêve duquel il est né : Avoir le pouvoir de protéger et de sauver de tous ce qui menace les personnes qui me sont cher. (Pour l’inspiration les fans reconnaitront illico ^^’)



Vous, derrière l'écran

    Prénom : Oui j'en ai un ^^'
    Âge : 24 (eh oui…)
    Vous venez … ? minimum 2 à 3 soirs par semaine…
    Commentaire sur le forum : (Votre avis nous intéresse.)
    Code [Ah bah, on peut pas dire qu'elle a pas été mérité, cette validation~Mosu Nimako]


Dernière édition par Seigi Tate le Lun 4 Mar - 10:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosu Nimako
Garde - Faux garçon manqué
avatar

Féminin Nombre de messages : 508
Age : 23
Date d'inscription : 01/09/2008

Votre personnage
Nom de votre Chara: Ame
Relations:

MessageSujet: Re: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   Ven 1 Mar - 2:35

Oh. OH. Un Syaoran alors que je viens tout juste de me relire l'intégralité des Tsubasa. Et qui travaille dans un café nommé Cat's Eyes. Tu veux m'achever, toi. Et un Link en chara, j'aurai jamais cru que cela rendait si bien. Et en plus, un gars qui se débrouille bien en cuisine. Je... Tu... RaahjeveuxtevalidermaisjepeuxpasT-T

Donc, Bienvenue à toi, il te faudra relire le règlement pour avoir le bon code, sinon je pense que c'est très bien, tout cela. J'espère que tu t'amuseras bien sur le forum !

_________________
Ma couleur d'admin est le MediumVioletRed, hu hu

"A quoi sert la subtilité quand on peut agir en bourrin ?" Nimako
"Cela explique tout..." Ame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigi Tate

avatar

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 29
Localisation : En cuisine....
Date d'inscription : 28/02/2013

Votre personnage
Nom de votre Chara:
Relations:

MessageSujet: Re: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   Ven 1 Mar - 10:24

edit fait pour le code... mais je suis toujours pas sur (et surtout encore moins que pour le précédent...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yakashi Yuna
La joie incarnée
avatar

Féminin Nombre de messages : 393
Age : 25
Localisation : Sur le toit de Nami Chuu ~
Date d'inscription : 20/04/2010

Votre personnage
Nom de votre Chara: Iji
Relations:

MessageSujet: Re: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   Ven 1 Mar - 11:29

Shaolan et Link ... Mon manga préféré et l'un de mes jeux vidéos préféré ... J't'aime déjà, toi ! X) Enfin, bienvenue parmi nous ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Yuna-Yakashi.skyrock.com
Lucy Echolls
Sing to me
avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 21
Date d'inscription : 23/02/2013

Votre personnage
Nom de votre Chara: Pandora
Relations:

MessageSujet: Re: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   Ven 1 Mar - 19:35

Bienvenue à toi ! Au plaisir de RP avec toi un de ces quatre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoan Loan

avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 22
Localisation : Qui sait, peut être pas si loin de toi.
Date d'inscription : 02/12/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Amaya (nuit de pluie)
Relations:

MessageSujet: Re: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   Ven 1 Mar - 21:22

Bienvenuue Welcome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ - I'm watching you.
avatar

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 15/08/2008

Votre personnage
Nom de votre Chara:
Relations:
MessageSujet: Re: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   Lun 4 Mar - 8:55

Je ne vais pas répéter ce que disent les autres mais je n'en pense pas moins. ^^

Bienvenue à toi ! ~
Malheureusement, le code est faux, retourne lire le règlement. :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shugo-chara-rpg.forumactif.org
Seigi Tate

avatar

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 29
Localisation : En cuisine....
Date d'inscription : 28/02/2013

Votre personnage
Nom de votre Chara:
Relations:

MessageSujet: Re: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   Lun 4 Mar - 10:37

Relire le règlement 5 fois et découvrir que l'on a loupé UNE phrase sur les lectures précédentes... et une SEULE phrase...... Ça n'a pas de prix...

Bon voilà édit du code qui doit être bon ce coup ci... c'est la dèche quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosu Nimako
Garde - Faux garçon manqué
avatar

Féminin Nombre de messages : 508
Age : 23
Date d'inscription : 01/09/2008

Votre personnage
Nom de votre Chara: Ame
Relations:

MessageSujet: Re: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   Mar 5 Mar - 1:29

Ouaip, bah en fait c'est reparti pour une relecture du règlement, parce qu'en fait...

Hm ? Seigi ? Nan, ne part pas, c'tait une blague ! Je recommencerais plus, je le promet ou pas !

Bref, tu es validé. Je m'occupe des changements plus tard, si tu permet.

_________________
Ma couleur d'admin est le MediumVioletRed, hu hu

"A quoi sert la subtilité quand on peut agir en bourrin ?" Nimako
"Cela explique tout..." Ame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seigi Tate !.... comme quoi, l'habit peut faire le moine... [Terminée ! (enfin je pense)]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise alimentaire: Que peut faire l'Etat ?
» Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]
» AIDEN & NYMPHEA • Comme quoi on ne peut pas s'éviter ...
» Les Limbes, ou, comme quoi, faire des erreurs peuvent engendrer de mauvaises surprises [PV]
» Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shugo Chara RPG - Dans un autre Monde... :: Les choses importantes. :: Présentoir :: Validées-
Sauter vers: