Shugo Chara RPG - Dans un autre Monde...

Ce forum est tiré du manga Shugo Chara. Le H/Y/Y est autorisé.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI

Aller en bas 
AuteurMessage
Hanayo Neji
Les apparences sont parfois trompeuses
avatar

Féminin Nombre de messages : 70
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Taiyo
Relations:

MessageSujet: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Mer 7 Nov - 0:02

Aujourd'hui pas de cours !Nous sommes samedi, il est environ 14h et il fait un froid de canard, il fait tellement froid qu'une tempête s'est levée, une chance que j'ai mis un bonnet par dessus ma perruque rousse autrement elle se serait envolée !J'avais mal choisit mon jour pour me travestir en Hanayo, jupe porte-feuille en jean, collants couleur chair, boots chocolat à petits talons et tee-shirt rouge et blanc à manches longues, le tout avec un long manteau blanc et les gants et le bonnet assortis. Le vent soufflait très fort et on avait parfois du mal à y voir clair, j'entrais dans le premier bâtiment devant lequel je passais, j'ai bien cru que ma fausse poitrine n'allait pas tenir, heureusement j'ai utilisé une très bonne colle qui fait bien tenir la prothèse. Essoufflé je refermais les deux portes à battant en verre, ouf coup de chance la réceptionniste avait choisit ce moment pour faire sa pause, j'inspectais les alentours, wahouh quelle qualité !J'ai dût rentrer dans le siège d'une sacrée société, déjà que leur hall est luxueux et ces écrans plasma à la pointe de la technologie qui font défiler des diaporamas qui expliquent les activités de l'entreprise doivent coûter cher... Une minute s'ils sont aussi riches je ne devrais pas tarder à voir les gars de la sécurité rappliquer, bon on reste zen Hanayo ce n'est pas la première fois que tu te retrouves dans ce genre de situations. Pas question de retourner dehors vu le temps qu'il fait c'est du suicide, et puis c'est risqué de retourner à l'académie si on n'y voit pas clair à 100 mètres... Oh mais une petite minute j'ai vu un nom qui me disait quelque chose sur les écrans.

- Bienvenue à Velikonoce puis-je faire quelque chose pour vous mademoiselle ?"

Je sursautais puis fis volte-face à la secrétaire de la réception qui était apparemment de retour, je ne pensais pas la voir de retour à son poste aussi rapidement, je suis arrivé il n'y a même pas 5 minutes !Bon une seule chose improvisation !Je m'avançais vers le comptoir puis lui fis un sourire :

- Oui bonjour je suis Hanayo Neji, je suis venue faire un article sur votre entreprise, je voulais savoir s'il était possible de poser quelques questions à l'un de vos employés."

Je parlais avec assurance et avec une voix de fille que je maîtrisais depuis des années mais des bruits de pas nous interrompirent avant que mon interlocutrice ait eu le temps de répondre...

_________________


Dernière édition par Hanayo Neji le Ven 10 Mai - 1:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuki Aikawa
Master Of Game, Name Me Joker ✖
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 22
Localisation : Bouh~
Date d'inscription : 14/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Akemi
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Mer 7 Nov - 2:18

    Mizuki se leva de bonne heure après que son réveille l'ai sorti de son sommeil. Elle lui mit un coup au-dessus afin de le faire taire. Elle était assez en colère de se réveiller à 7h un samedi matin, jour où il n’y a pas cours.

    -Mizuki-chan! Qu'est-ce qu'il te prends de te lever à une heure pareilleuuh?
    -Tais-toi et rendors-toi!
    -D'accoreuuh


    Cela venait du fait qu'elle avait tout simplement oubliée de désactivé son réveil qui sonne tous les jours à cette heure-ci pour qu'elle puisse être à l'heure en cours.Elle comprenait donc la réaction de son Shugo Chara.
    Ce genre d'oublie était rare venant de Mizuki car elle est de nature pointilleuse, et elle se devait de l'être à cause de son statut -secret- actuel. Enfin bref, elle s'étira et alla se doucher, elle se dit qu'elle pourrait profiter de ce temps libre pour passer au siège de l'entreprise. Elle sécha avec une serviette ses longs cheveux bleus, les coiffa puis elle les attacha en faisant deux couettes grâce à deux rubans rouges. Elle alla s'habillée d'une chemise blanche sans manche avec un noeud rouge, une mini-jupe blanche ainsi que des collants de la même couleur.

    Elle assortit sa tenue à des bottes rouges à petits talons puis elle prit un sac afin de mettre ses dossiers et quelques affaires scolaires. Elle se couvrit d'un manteau blanc avec des boutons noirs et d'une écharpe rouge. Lorsqu'elle voulut sortir, Akemi l'interpella.

    -Mizuki-chan! Tu allais encore partir sans moi, c'est pas gentil tu sais.
    -Combien de fois vais-je te dire d'arrêter de m'appeler Mizuki-chan?
    -Tu préfères Mizu-chan? C'est vrai que c'est plus mignon!
    -Évite ce genre de surnom!


    Elle lui fit une petite tap sur la tête puis elle vint se poser sur son épaule. Une fois dehors, le Shugo Chara fut obliger de se réfugier dans le sac de Mizuki à cause du vent et du froid. La jeune fille arpenta les rues de la ville en s'arrêtant dans un coin pour déjeuner. Elle passa par la bibliothèque où elle étudia durant 2 heures environs puis à 13h elle se dirigea vers son entreprise.
    Lorsqu'elle entra dans le bâtiment, elle regarda l’intérieur sans trop d’intérêt; ayant l'habitude, cet endroit ne l’impressionnait plus. Elle montra sa carte d'employée à la secrétaire pour qu'elle puisse la laisser passer. Mizuki alla directement dans le bureau du directeur, dans son bureau. Elle lut quelques rapports, rédigea un ou deux dossiers, elle voulut ordonner à la secrétaire de prendre un rendez-vous mais elle se rendit compte que c'était l'heure de sa pause. Elle décida ensuite de rentrer avant qu'il ne fasse encore plus froid. Même si elle avait l'impression que la température extérieur ne pouvait pas être plus basse qu'elle ne l'ai déjà. Elle se rendit compte qu'Akemi s'était endormie que lorsqu'elle rangea ses affaires dans son sac.
    Elle enfila son manteau, mit son écharpe et pris l’ascenseur quand elle entendit des voix à l’accueil. Lorsqu'elle arriva près du comptoir, elle avait devant elle une jeune fille qui avait à peu près son âge, rousse et qui souriait à la secrétaire. Mizuki ne l'avait jamais vu auparavant, donc elle savait qu'elle n'était pas une employé de plus elle avait trop jeune pour être une coopératrice de l'entreprise. Elle décida d'aller vérifier par elle-même.


    -Bonjour, puis-je savoir qui êtes-vous?
    -Oh, mademoiselle est une journaliste si j'ai bien compris. Elle voudrais écrire un article sur l'entreprise et...
    -Que je sache, ce n'est pas à vous que j'ai adressée la parole. Si elle est journaliste elle doit pouvoir utiliser sa langue. Vous devez surement avoir un carte ou une chose du genre?


    Elle emmena Hanayo un peu plus tandis que la secrétaire marmonnait quelque chose qui ressemblait à:"Cette gamine est vraiment insupportable". Elle l'invita dans la salle d'attente où l'on pouvait trouvait des sièges modernes de plusieurs couleurs, une table avec des magazines, un distributeur de confiserie et une machine à café. Ce n'était pas pour autant une invitation à s'asseoir. Mizuki resta debout attendant que la jeune fille présente une justificatif.

    -Je reformule ma question, qui es-tu? Et que viens-tu faire à Velikonoce? Je te conseil de vite me répondre, discuter avec toi et une perte de temps.

    Comme d'habitude elle parlait d'une voix calme mais hautaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanayo Neji
Les apparences sont parfois trompeuses
avatar

Féminin Nombre de messages : 70
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Taiyo
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Ven 9 Nov - 4:29

Alors un ange, pardon une jeune fille fit son entrée, je la regardais sortir de l'ascenseur puis se diriger vers nous, elle avait l'air d'avoir un sacré caractère, elle devait avoir environ mon âge mais elle avait de l'autorité sur l'employée de l'accueil... Immédiatement comme méfiante elle me demanda mon identité, le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle ne perd pas son temps !Elle portait une jolie jupe blanche ahec un chemisier dans les mêmes tons, ses cheveux étaient longs et bleus coiffés en deux couettes attachés par deux rubans rouges ce qui était très mignon. Son manteau soulignait sa silhouette légèrement cambrée et elle avait une écharpe autour du cou. Et quelle poitrine !Même moi avec ma fausse poitrine qui atteignait tout de même le 95B, la sienne qui était naturelle contrairement à la mienne rivalisait avec elle. Elle devait en avoir du succès avec les garçons... En tout cas ce n'est pas tous les jours qu'on voit une adolescente avoir autant de pouvoir sur une entreprise aussi connue que Velikonoce, on en viendrait presque à croire que c'est elle la patronne !Ni une ni deux sans perdre une minute de plus elle m'emmena dans ce qui semblait être une salle d'attente, eh ben vu le luxe de cette pièce les gens ne devaient pas trouver le temps long... Contrairement à mes attentes elle ne prit pas place sur un des sièges qui avaient d'ailleurs l'air très confortables, comprenant que je n'étais pas invité à m'asseoir non plus je restais debout aussi. Je croisais alors les bras sur ma poitrine, elle me demanda une nouvelle fois qui j'étais, heureusement pour ma sécurité je disposais de faux papiers d'identité, ce n'était pas la première fois qu'on me demandait ce genre de formalités alors que je suis en Hanayo et puis il vaut mieux prévenir que guérir. Je pris donc mon porte-monnaie dans mon sac à main puis sortis deux cartes, une étant de l'académie Majiku au nom d'Hanayo Neji, la seconde signalant que je travaillais à mi-temps dans un journal people en tant qu'Hanayo ce qui était vrai évidemment, sauf que la carte de la Majiku Académie ne signalait pas qu'Hanayo était gardienne, en fait pour mon inscription je m'étais trompée de prénom et avais envoyé la mauvaise photo. Donc ils avaient délivré une carte au nom d'Hanayo Neji avec une photo de moi en Hanayo, sauf que j'avais réglé le problème à la rentrée en me présentant comme Kaname Neji mais j'avais conservé la carte d'Hanayo juste au cas où... Finalement ça m'aura servit, bon bien sûr le journal people pour lequel je travaillais à mi-temps ne m'avait pas demandé d'article sur Velikonoce mais ils avaient laissé entendre que j'avais carte blanche pour mon prochain article...

- Hanayo Neji, 1ère année de lycée à l'académie Majiku et travaille à mi-temps dans un magasine people."

Expliquais-je d'une voix polie avec un petit sourire, conservant ma voix de fille tout en lui donnant les deux cartes. Taiyo profita que j'avais ouvert mon sac pour venir s'installer sur mon épaule, du moment qu'elle ne me parlait pas pour le moment ça allait, j'ignorais si mon interlocutrice possédait un chara ou non et je n'avais pas envie de passer pour un dingue à parler tout seul. Au moins elle est jolie mais quelle dureté dans ses paroles, j'ai l'impression d'avoir un bloc de glace en face de moi, oui voilà c'est une beauté glaciale mais quelque chose me dit qu'elle n'est pas comme ça en réalité... Oui je pense que sous cette carapace se cache une toute autre personne, je serais curieux de la connaître un peu mieux, mais mon estomac lui serait plutôt curieux de goûter le contenu d'un des distributeurs vu le vacarme qu'il vient de faire... Je me demande s'ils ont des sandwichs tout prêts, ah ce serait parfait, ou même mieux, de la nourriture chinoise !Pour les sandwichs il y a des chances pour la bouffe chinoise aucune, on ne trouve pas de produits chinois au Japon. Bref trêve de plaisanteries, j'aimerais à la fois me restaurer et mieux connaître miss tortue, ben oui les tortues ont bien des carapaces non ? Quoi ce n'est pas flatteur ? Ah oui une tortue c'es lent, bon attendez je vais tenter de lui trouver un surnom plus charmant, et miss reine des glaces c'est classe non ? Je l'appellerais comme ça en attendant de percer sa forteresse !

- Tu allais faire ta pause déjeuner ? Pourquoi je ne viendrais pas avec toi ? J'ai justifié mon identité et puis ainsi on pourra discuter plus aisément, et faire une interview si tu es d'accord bien entendu."

Dis-je avec un joli sourire utilisant toujours ma voix féminine en espérant qu'elle allait accepter.

_________________


Dernière édition par Hanayo Neji le Dim 11 Nov - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuki Aikawa
Master Of Game, Name Me Joker ✖
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 22
Localisation : Bouh~
Date d'inscription : 14/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Akemi
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Sam 10 Nov - 0:47

    Mizuki attendait patiemment la réaction de cette jeune fille, qui soit disant passant était une véritable journaliste. Hanayo était assez jolie, voir très. Elle était maquillé de manière très précise, on pouvait croire que c'était un maquillage de pro grâce à la finesse dont laquelle ses yeux étaient redessinés ou même ses lèvres qui prenait de la brillance. On voyait facilement qu'elle était habituée, et même sa tenue était bien accordée. D'après Mizuki cette fille devait aimée le shopping, elle n'en était pas sûr après tout l'habit ne fait pas le moine. Mais Hanayo avait l'air très gentille, elle parlait d'une voix douce et même si Mizuki avait était froide envers elle, elle gardait un jolie sourire. Elle lui tandis deux cartes et se présenta en même temps tout en gardant cet air angélique.

    - Hanayo Neji, 1ère année de lycée à l'académie Majiku et travaille à mi-temps dans un magasine people."

    -Majiku... Akademi?


    L'académie Majiku?! On pouvait lire de l'intérêt dans les yeux de Mizuki, cette fille, Hanayo, venait d'attirer son attention du fait qu'elle aussi allait dans cette académie. Cependant son visage lui était pourtant inconnue, il n'était pas impossible qu'elle ne l'ai pas croisée dans l'établissement ou dans l'internat mais elle restait tout de même perplexe. Surement son intuition féminine qui lui disait que cette Hayano lui cachait quelque chose.
    Mizuki prit ces deux cartes en main puis après une lecture rapide elle les lui rendit. Lorsqu'elle regarda Hanayo, elle ne s'attendait pas à voir un Shugo Chara près d'elle. Elle était très mignonne et si Mizuki n'avait pas ce caractère de glace, elle aurait pris le Shugo Chara et l'aurait serré fort pour lui faire un câlin tellement elle était mignonne avec sa chevelure blonde et ses grands yeux. Même sa tenue était mignonne, on aurait dit une mini héroïne. Cependant Mizuki arriva à cacher sa surprise, se contrôlant et gardant son air indifférent. Elle espérait que son interlocutrice ne soit pas une bonne observatrice sinon elle aurait remarqué le temps d'environs 3 secondes qu'elle avait passé à regarder le Shugo Cara. Aussi elle préférait qu'Akemi reste endormi dans son sac pour ne pas que Hanayo se pose des questions.
    De plus, même si Velikonoce à une allure d'entreprise qui aide des jeunes talents, il ne faut pas oublié qu'ils ont d'abord comme priorité la recherche et expériences sur les oeufs du coeur qui est un secret pour toute la société. Et c'est même la première chose qui vint en tête de Mizuki, et si cette personne découvrait tout et qu'elle l'écrivait dans son article. Ils seraient découverts et Mizuki aura échouée à la tâche que son père enfin celui qui l'a recueilli lui avait confié. Elle ne se le pardonnerait jamais, surtout qu'il avait une grande confiance en elle. Elle fronça légèrement les sourcils puis elle fit volte-face pour l'ignorer quand elle lui adressa une deuxième fois la parole.

    - Tu allais faire ta pause déjeuner ? Pourquoi je ne viendrais pas avec toi ? J'ai justifié mon identité et puis ainsi on pourra discuter plus aisément, et faire une interview si tu es d'accord bien entendu."

    -Crois-tu le fait que tu m'ai donné ton nom fait de nous des amies?


    Elle se retourna avec un sourire narquois. Elle le retira lorsqu'elle sentie son sac bougé, se devait être Akemi qui se réveiller. Elle le prit de ses deux mains et le mit derrière son dos.

    -Donnes moi une bonne raison de rester avec toi. Et pourquoi je t'offrirai l'occasion d'avoir une interview sur cette entreprise?

    Mizuki savait pertinemment que ce n'est pas de cette manière qu'elle allait se faire des amis mais elle n'y pouvait rien. Elle avait pris la décision d'avoir un caractère froid et distant même si au fond, ce qu'elle était vraiment était en train de se tortiller dans son sac afin de pouvoir sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanayo Neji
Les apparences sont parfois trompeuses
avatar

Féminin Nombre de messages : 70
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Taiyo
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Sam 10 Nov - 16:39

Je regardais cette beauté bleue, elle paraissait si froide et en même temps si mystérieuse, elle avait fixé Taiyo pendant au moins 5 minutes, c'est vrai que la petite créature était bien mignonne sous ses airs angéliques mais croyez-moi elle a son caractère... Bref il me fallait une raison pour la retenir et pouvoir ainsi écrire mon article sur son entreprise. Mais était-ce vraiment ma principale priorité ? Au fond de moi n'avais-je pas envie de connaître miss reine des glaces ? Comme dirait-on le cœur à ses raisons que la raison ne connaît pas. Bon réfléchissons à une solution, si je discute avec elle pendant sa pause déjeuner cela ne lui prendra pas sur ses heures de travail et elle ne perdra pas son temps!Et puis ce sera l'occasion pour moi de satisfaire le râleur que j'ai d'estomac qui grogne depuis quelques minutes déjà, manifestant son mécontentement. Apparemment le petit-déjeuner de ce matin il l'a liquidé, il ne doit plus en rester une miette... Je sentais mon interlocutrice méfiante vis-à-vis de moi, côté apparence j'avais bien l'air d'une fille mais ce n'était qu'une couverture par ailleurs je me demande si au niveau comportemental je me comporte comme telle. A la base je suis un garçon après-tout et il y a certaines choses chez la gente féminine que je ne comprendrais jamais, comme cette manie d'essayer trois fois le même vêtement par exemple et qu'au final même si ça leur va bien elles finissent par dire que ça les grossit... Moi je ne prends pas 3h pour acheter un jean, je prends 5 minutes!Bref comme quoi les garçons et les filles resteront toujours très différents. Allez Kaname on garde le sourire et on reste poli quoi qu'il arrive!Et ne pas oublier que pour cette fille dont j'ignore le nom et le prénom tu es une fille alors comporte-toi comme telle!Je lui adressais l'un de mes plus jolis sourires sans pour autant qu'il ait l'air d'un de ceux que je fais quand je veux plaire si vous voyez ce que je veux dire... Je repris donc ma voix de fille puis dis :

- Tu ne perdras pas ton temps si on fait cette interview pendant ta pause déjeuner puisque ce n'est pas considéré comme des heures de travail et puis ça évite de prendre un rendez-vous."

Je marquais une pause, elle m'avait demandé une bonne raison de lui donner cette interview, eh bien je pourrais souligner les points positifs de son entreprise, je ne suis pas là pour la critiquer mais au contraire la mettre en valeur. Oui voilà ça c'est un bon argument!Surtout que si je me rappelle bien Velikonoce vient en aide aux jeunes talents, ce qui sera certainement bien vu par les lecteurs!Si avec ça je n'arrive pas à la convaincre je veux bien faire un chara-change !Ensuite toujours avec ma voix féminine j'ajoutais :

- Et puis qui a dit que j'allais critiquer l'entreprise ? Au contraire !Je suis venue pour la mettre en valeur et éclairer les lecteurs sur ses principales activités comme aider les jeunes talents par exemple!Je suis sûre que si c'est quelqu'un qui travaille à Velikonoce qui en parle ce sera très bien expliqué!Si ça peut te rassurer je peux t'envoyer une copie de l'article afin que tu puisses vérifier son contenu avant qu'il ne soit publié."

Taiyo quant-à elle avait adressé un petit sourire angélique à la jeune fille et avait sentit la présence d'un chara, elle quitta donc mon épaule et virevolta autour du sac qui semblait s'agiter, comme s'il y'avait quelque chose de vivant à l'intérieur... Je regardais le sac avec intérêt, le fait qu'il gesticule ainsi n'avait pas l'air de plaire à sa propriétaire, mais Taiyo qui était toujours aussi curieuse profita de l'occasion pour tenter de regarder à l'intérieur chose que je lui interdis par un regard un peu plus dur, elle comprit immédiatement. Alors que j'étais rassuré elle ne put s'empêcher tout de même de parler au sac, comme si le chara qu'elle cherchait était à l'intérieur !

- Il y a quelqu'un là-dedans ?"

Demanda-t-elle en fixant le sac, moi pendant ce temps j'en avais oublié une photo de moi petit qui était tombée de mon porte-feuille et qui avait atterrit aux pieds de ma connaissance quand je l'avais rangé dans mon sac, elle était un peu gênante car j'avais 4 ans à l'époque et j'étais dans mon bain, j'étais assez mignon là-dessus, j'adressais d'ailleurs un regard ahuri à l'objectif ma petite main tendue dans le vide cherchant à attraper l'appareil photo...

_________________


Dernière édition par Hanayo Neji le Sam 29 Déc - 3:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuki Aikawa
Master Of Game, Name Me Joker ✖
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 22
Localisation : Bouh~
Date d'inscription : 14/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Akemi
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Sam 10 Nov - 21:03

    On pouvait dire que Hanayo était une personne très perspicace. On pouvait voir que c'était le genre de personne qui n'abandonne pas après s'être donner un objectif. Malheureusement pour Mizuki qui n'arrive généralement pas à garder cette apparence jusqu'au bout car ils sont souvent présent lors d'un chara change. Bien sur, il est n'ai pas fait intentionnellement mais plutôt avec la volonté d'Akemi qui ne peut s'empêcher de rester en place à la vue d'une chose mignonne ou d'un beau garçon romantique. Cela arrive rarement car non seulement son shugo chara et gentille, attentionnée et têtue -comme sa propriétaire me direz-vous- elle est aussi innocente, elle fait tout pour ne pas énerver Mizuki.
    Celle-ci n'aimait pas le fait que Hanayo ai raison, c'est vrai, c'était sa pause déjeuner mais aussi elle ne pensait pas revenir après. De plus Mizuki avait comme l'impression que Hanayo lisait en elle car elle sentit toute suite la méfiance qu'elle avait contre les journalistes. Bon après tout elle n'était pas la seule, tout le monde -ou presque- pense que les journalistes déforment la réalité pour nous faire croire ce qu'ils veulent nous faire croire, que l'on adhère à leur point de vue. C'est une manipulation mentale qui consiste a limiter notre esprit a ce qu'il nous montre. (Oooh la belle phrase! :3)


    - Tu ne perdras pas ton temps si on fait cette interview pendant ta pause déjeuner puisque ce n'est pas considéré comme des heures de travail et puis ça évite de prendre un rendez-vous."

    À priori elle voulait sortir manger un morceau quelque part pour avoir une interview. Ce n'était pas une mauvaise idée mais elle n'avait pas considérée le fait que Mizuki soit têtue. N'empêche, elle avait faim elle aussi. Après une pause Hanayo présenta son argument, "la bonne raison".

    - Et puis qui a dit que j'allais critiquer l'entreprise ? Au contraire !Je suis venue pour la mettre en valeur et éclairer les lecteurs sur ses principales activités comme aider les jeunes talents par exemple!Je suis sûre que si c'est quelqu'un qui travaille à Velikonoce qui en parle ce sera très bien expliqué!Si ça peut te rassurer je peux t'envoyer une copie de l'article afin que tu puisses vérifier son contenu avant qu'il ne soit publié."

    Si une chose ne marchait pas avec Mizuki s'était bien la flatterie, je ne parle pas d'un compliment -au contraire- mais cette chose est bien trop excessive.
    Certes cette interview ne pourrait qu'apporter des avantages mais pour l'instant ça n'allait peut être que l'ennuyer. Elle se mît à réfléchir, après tout c'était son entreprise elle devait faire en sorte qu'elle soit le plus influençable possible.


    - C'est d'accord, il faut tout d'abord que je demande l'autorisation du...

    Elle fut ensuite attirer par la Shugo Chara de Hanayo qui virevoltait autour de Mizuki a la recherche d'Akemi. Elle l'ignora surtout que son attention se reporta sur une photo qui était tombée du sac de Hanayo. Elle se baissa pour la prendre posant son sac entrouvert et elle observa un moment le cliché. Elle représentait un petit garçon d'environ 3-4 ans, il était adorable, très mignon.

    - Ohayo! Ooh! Kawai! Qui c'est? Tu le connais Mizuki?
    - Akemi?! Tu n'étais pas en train de dormir?
    - Ça fait un moment que je suis réveillée. Tiens! Bonjour, je m'appelle Akemi, je suis le Shugo Chara de Mizuki. Je suis enchantée de faire votre connaissance.


    Bon au moins elles connaissent le nom de Mizuki. Akemi s'inclina légèrement en leur faisant un grand sourire. Comme Mizuki s'y attendait Akemi fit un câlin à Taiyo en lui disant qu'elle l'a trouvée mignonne. De plus elle complimenta Hayano en lui disant qu'elle avait un beau visage ainsi que de beaux yeux. Mizuki se leva à son tour en regardant la photo puis elle l'a tendit à Hanayo. La question lui démangeait la langue puis son autre elle finit par la soulageait de son poids.

    - C'est ton frère? C'est vrai que vous vous ressemblez un peu

    Mizuki regardait Hanayo en attenant sa réponse. Et puis maintenant qu'elle avait vu son Shugo Chara qu'allait-elle pensait a propos de Mizuki? Qu'elle lui avait menti? De toute manière, Hanayo et Taiyo ne sont pas considérées comme importante alors Akemi est un détail, grand quand même. Elle allait sûrement lui poser la question: "Pourquoi avoir cacher l'existence de ton Shugo Chara?" Et Mizuki devrait dire parce que c'est inutile, Akemi serait attristé mais même si cela ne se voit pas, elle s'est attachée à elle.
    Elle prit son téléphone et se s'écarta un moment en faisant semblant d'être au téléphone tandis qu'elle écoutait la réponse d'Hanayo. Elle était assez curieuse de savoir qui était ce petit garçon. Cependant elle observait continuellement Hanayo comme si elle voulait y décelait quelque chose, inutile sûrement. C'était seulement une impression. Elle raccrocha et réjouit le petit groupe.


    -J'ai demandée l'autorisation du directeur et il m'autorise a faire cette interview, je vérifierais l'article après qu'il ait été rédiger. Bien, profitons de cette pause déjeuner , quant à l'endroit je te laisse le choix.

    Dehors il y'avait encore du vent donc elle en déduit qu'elles allaient dans un endroit en intérieur, à moins qu'elle ne veuille pas affrontait le vent et qu'elle préférerait rester dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanayo Neji
Les apparences sont parfois trompeuses
avatar

Féminin Nombre de messages : 70
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Taiyo
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Dim 11 Nov - 0:00

C'était un peu gênant d'avoir fait tomber cette photo, en plus c'était réellement involontaire, en attendant y'en avait une qui en était ravie, et c'était la chara de Mizuki. Enfin je peux mettre un prénom sur un visage, elle porte d'ailleurs un joli prénom. Quant-à sa chara elle s'appelait Akemi et elle était très gentille et câline aussi... A peine était-elle sortie du sac qu'elle s'extasiait devant mon cliché et qu'elle se présentait à Taiyo, celle-ci était aux anges de pouvoir rencontrer de nouveaux charas. Moi je réfléchissais à quelles questions je pourrais bien poser pendant mon interview, alors déjà lui demander de parler des buts de l'entreprise Velikonoce, du poste qu'elle occupe, des méthodes dont ils disposent pour réaliser leurs aides aux jeunes talents, et de qu'ils sont les plus fiers. Voilà j'ai déjà une base, j'espère juste qu'elle ne va pas trop s'étendre sur le sujet, je veux écrire un bon article pas une tartine!Mizuki qui semblait insensible aux compliments était très différente de sa chara qui elle au contraire m'en bombardait, elle me dit que j'avais un beau visage, que j'avais de beaux yeux, et me dit que je ressemblais un peu à mon frère. Enfin bref je dis la plupart du temps qu'Hanayo est ma sœur jumelle, c'est plus simple. Bon il ne restait plus qu'un problème : l'endroit où nous allions manger. J'espérais trouver un endroit pas loin de façon à ce que nous restions dehors le moins longtemps possible pour le trajet... Si ma mémoire est bonne il y a une petite cafétéria très sympa à côté de l'entreprise, c'est parfait!En plus c'est un service rapide, il y a l'embarras du choix et ce n'est pas trop cher. Mizuki me rendit la photo que je rangeais à sa place dans mon porte-monnaie puis en sortais une seconde bien plus récente, en fait elle datait de l'année dernière, j'étais en Kaname à une fête foraine je portais un habit chinois rouge et or je lui la tendis tout en répondant à la question d'Akemi  en n'oubliant pas de garder ma voix de fille :

- Bien vu c'est bien mon frère Kaname, en fait nous sommes jumeaux."

https://redcdn.net/hpimg15/pics/966959China6001220151.jpg

J'étais devenu bien beau sur cette photo, les cheveux au vent, l'air paisible et malicieux à la fois j'aurais put être mannequin en fin de compte... Si avec ça Mizuki ne réagissait pas je voulais bien faire un chara-nari avec Taiyo!Encore heureux qu'elle n'entende pas mes pensées autrement elle me démasquerait facilement. Elle devait occuper un poste important car pour simuler les appels ce n'était pas encore ça, moi qui ai fait du théâtre et qui ait l'habitude de jouer dans des pièces ben je peux vous dire que simuler un appel téléphonique ça doit être plus crédible que ça. Je ne serais pas étonné d'apprendre que Mizuki est DRH ou sous-directrice, vu l'autorité qu'il y'a dans son attitude, dans le ton qu'elle prend avec les employés, pourtant elle a pratiquement mon âge comment se fait-il qu'elle occupe un tel poste alors qu'elle est si jeune ? Il y avait anguille sous roche, note pour plus tard penser à regarder sur Internet ce que dit l'histoire de Velikonoce, je ne serais pas étonné de voir apparaître le nom de Mizuki dans un texte historique!Comment trouver son nom ? Rien de plus facile, aller sur le site officiel de l'entreprise et regarder un organigramme des employés. Puis je regardais de nouveau Mizuki souriant reprenant ma voix féminine :

- Je connais une cafétéria très sympa où on mange pour pas trop cher à deux pas d'ici, cela conviendra-t-il ?"

De leur côté les deux charas semblaient parties pour s'entendre à merveille, la blondinette avec la rose formaient déjà un duo comique à observer, elles étaient toutes les deux très bavardes et sociable, pour Taiyo qui était plutôt commère et qui s'extasiait devant tout ce qu'elle trouvait chou c'était la bonne pioche!La petite chara blonde aux grands yeux bleus en était déjà toute émoustillée :

- Oh enchantée Akemi !Moi je m'appelle Taiyo enchantée !Je te retourne le compliment tu es très mignonne toi aussi!Oh toi aussi tu aimes ce qui est chou ? Si tu veux je sais où trouver des photos de Kaname quand il était tout petit, Hanayo aussi mais je crois qu'elle planque ses photos pour que je ne les trouve pas parce que ça l'agace à force de me voir m'extasier devant ses vieilles photos d'enfance. Mais bon tu vois la seule différence entre eux est leur couleur de cheveux, étrangement Kaname est né avec des cheveux noirs et Hanayo est née rousse, c'est le seul moyen pour les différencier mais vu que Kaname est à l'étranger ils ne se voient plus beaucoup..."

Ma chara était vraiment douée pour inventer des histoires, j'espère juste que son amie ne se vexera pas en apprenant la vérité... Taiyo raconte juste ça pour me protéger et pour éviter d'éveiller des soupçons. Je complétais les dires de Taiyo en utilisant ma voix de fille :

- Tu oublies qu'à la base tu est la chara de Kaname et qu'il t'a confiée à moi le temps d'un mois car il devait travailler à l'étranger pour un stage, en fait si je me rappelle bien il doit rentrer très bientôt et moi je partirais alors peu de temps après pour un stage qui est prévu pour très bientôt."

Mensonge sur mensonge, j'espère juste que Mizuki va gober ça... Personnellement je n'y crois qu'à moitié, je sens bien qu'elle n'est pas dupe.

_________________


Dernière édition par Hanayo Neji le Dim 21 Avr - 2:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuki Aikawa
Master Of Game, Name Me Joker ✖
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 22
Localisation : Bouh~
Date d'inscription : 14/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Akemi
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Dim 11 Nov - 3:33

[Kyaaa! J'aime trop l'image! Je l'ai même enregistré
Aussi Mizuki est censé être bonne actrice, je suppose qu'en tant que bonne comédienne tu m'as percé à jour ^^]

    Mizuki observait discrètement Hanayo et son Shugo Chara. Elles n'avait pas trop l'air différentes a part le fait que Hayano était un plus calme. Elle se surprit à se demander quel pouvait être son rêve. Alors qu'elle rangeait la photo de son soit disant "frère" étant petit, elle en montra une autre sur laquelle il était a l'âge adulte. Il était... Beau. Il devait être de la même taille que sa sœur qui était un peu plus grande que Mizuki. Ses cheveux noirs volés et son visage était éclairer de manière à avantager son beau visage. Il avait les même yeux que sa soeur, de beaux yeux comme l'avait fait remarquer Akemi et aussi comme le penser Mizuki. Cette syncronisation entre ces deux personnes enclencha automatiquement un Chara change chez Mizuki qui resta d'abord silencieuse avec un sourire aux lèvres rougissant légèrement.

    - Bien vu c'est bien mon frère Kaname, en fait nous sommes jumeaux."

    Pour l'instant il se trouve que Hanayo n'ai pas encore remarquer le changement d'attitude de Mizuki même si ses rubans rouges avaient été remplacés par des cerises. Elle vint les rejoindre après ce faux appel puis elle se pencha sur la photo. Mizuki ne croyait pas a cette histoire de jumeaux mais en ce moment elle était bien trop gentille pour faire remarquer à quelqu'un qu'il était en train de mentir. Elle laissa échapper un petit "Kakoi" (=cool) alors que son Shugo Chara repartait discuter avec Taiyo, Mizuki tombait sous le charme de ce bel inconnue persuadée qu'il n'était pas le jumeau de Hanayo.
    Mizuki voulait en savoir plus sur Hanayo et sur ce garçon, pour elle, l'interview était l'occasion rêvait de récolter des informations pour devenir amie avec cette personne.


    - Je connais un cafétéria très sympa où on mange pour pas trop cher à deux pas d'ici, cela conviendra-t-il ?"

    De plus jamais elle ne devinera le statut de Mizuki qui est un secret pour toute l'entreprise donc de tout le monde. Elle est seulement considérée comme faisant parti d'une de ces célébrités encore inconnues. Au fond elle ne voulait pas lui mentir car la confiance et la base de l'amitié non? Sur cette réflexion, elle prit la photo dans ses mains et regarda Hanayi avec un air qui disait "Tu peux tout me dire". Entre Taiyo et Hanayo avait donner une version très imaginative de leur histoire. Mizuki n'en croyait pas un mot, alors qu'elle regarder Hanayo encore toute rougissante elle lui adressa enfin la parole sous son chara change.

    -Hanayo-chan! Je sais que ce n'est pas vrai... Je ne saurais pas te dire comment mais quelque chose cloche dans tes propos. Pourquoi me cache tu la vérité? Tu sais bien que tu peux me faire confiance, ne?

    Son visage lui rappelait vraiment celui de Kaname, étrange.Elle afficha un sourire radieux qui devint assez tendu lorsque les cerises furent remplacer par des rubans rouges. Mizuki se mît à rougir puis elle se retourna soudainement pour fuir le regard de Hanayo. Elle était vraiment gênée de ne pas avoir pu se contrôler mais tout devint un peu plus clair dans son esprit. Et elle espérait qu'avec ce qu'elle dirait elle en oublierait le comportement de Mizuki.

    - Je veux savoir la vérité pas que tu m'intéresse particulièrement, mais un Shugo Chara sa ne se prête pas si facilement. Ces petits êtres font parti de nous, ils sont ce que nous voulons être et l'éloignement les attriste forcément. Même si ton Shugo Chara m'a l'air naturellement joyeuse il est anormal qu'elle ne soit pas affecte. Aussi, si ce shugo chara est a ton frère tu n'es pas censé le voir si tu n'en a pas, seuls ceux qui en possèdent un ou qui ont moins de 4-5 peuvent les voir. Mais sur la photo il n'en a pas encore donc quand il l'a eu tu ne pouvais pas le voir sauf s'il est née pendant cette courte période: entre le moment de la photo et l'âge limite d'une personne sans Shugo Chara. C'est possible mais ce n'est pas le seul argument que je viens de présenter donc soit ce Shugo Chara t'appartiens et alors vous cacher forcément quelque chose sur ce soit disant frère! Soit il est a ce garçon mais alors ce serait imaginer l'idée que tu es ce... Une idée folle je présume mais je ne vois pas d'autre solution. Les cartes étaient en règles... Ou alors elle le couvre tout simplement en cachant son existence, bien sur sa justifierai l'excuse qu'il est en stage... Non! Elle n'aurait pas montrer sa photo! Cela aurait juste attiser ma curiosité. C'est possible une double personnalité? Je ne vois pas d'autres possibilité.

    Elle se retourna avec ce visage assez sérieux lorsqu'elle réfléchit. Elle regarda la photo en essayant de rester concentrer même si ce beau visage la perturbée quelque peut puis elle regarda Hanayo. La ressemblance y est mais ça ne réfuterait pas la théorie des jumeaux. Maintenant il fallait laisser place au bluff. Et malgré sa petite taille Mizuki était plutôt imposante.

    - C'est bien ce que je me disais! Tu n'es pas Hayano Neji! Je suppose que tu es ce garçon sur la photo, n'est-ce pas? Je te conseillerai d'avouer si tu ne veux pas que la sécurité intervienne pour te démasquer au grand jour. Je pourrais même faire en sorte qu'un article apparaissent dans le journal. L'intrus travesti essaye de soutirer des informations à une pauvre employé sans défense. Quelques petites larmes et le tour est joué!

    Elle eut un petit sourire malicieux alors qu'Akemi lui demandait de ne pas faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanayo Neji
Les apparences sont parfois trompeuses
avatar

Féminin Nombre de messages : 70
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Taiyo
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Dim 11 Nov - 5:33

Ainsi donc j'étais découvert, hum je le sentais venir ce coup-là, je sentais bien qu'elle était méfiante, cette fille n'est pas née de la dernière pluie ça c'est sûr. Elle est dotée d'un esprit vif et d'une intelligence hors pair, elle ne doit pas se laisser avoir facilement, elle ferait un bon détective... Mais regardez-moi ces adorables joues qui prennent des couleurs en regardant la dernière photo de moi que j'ai prêtée, ouh ça, ça ne trompe pas. Serait-elle entrain de craquer pour moi ? Je ne pense pas qu'elle soit amoureuse loin de là mais je pense plus à de l'attirance physique et à une curiosité à vouloir tout savoir de moi, me connaître dans les moindres détails, même mes secrets les plus intimes. Je connais ce sentiment qui vous envahit quand vous voyez une personne qui vous plaît, cette sensation vous entoure et s’enivre au plus profond de vous pour toucher votre cœur qui s'emballe alors à ce moment-là. Tout ça c'est le début d'un sentiment bien particulier qui procure autant de joies que de peines : l'amour. Je ne pensais pas qu'une beauté bleue telle que Mizuki tomberait sous mon charme, non je la pensais plus résistante que cela, mais je pense avoir vu juste sur certains points, comme tout le monde elle a un cœur, et pas un cœur de glace, non je ne pense pas, autrement elle n'aurait pas de telles réactions... Non le cœur de Mizuki doit être difficile à atteindre mais précieux et à manipuler avec précaution car le briser est beaucoup plus simple qu'on pourrait le penser et c'est justement ce que je cherche à éviter. J'ai comme la sensation qu'il y'a plus qu'une simple conquête qui se tient devant moi, non c'est une vraie femme au plus profond d'elle-même qui protège sa vraie personnalité par un bouclier, elle montre une facette d'elle dure et froide aux gens mais sa chara laisse à penser que son rêve est particulier. Comme Akemi le démontre, il ne faut pas se fier aux apparences, j'en sais quelque chose, mais pour moi cette chara représente une facette de Mizuki douce, joyeuse, et gentille, peut-être un tantinet romantique... D'ailleurs elle vient de me faire un chara-change qui me fait découvrir cet aspect de sa personnalité. Elle avait percé mon secret à jour, c'est vrai Hanayo n'existait pas, c'était un personnage que je jouais quand j'étais travestit en fille, Mizuki avait le droit à des explications et non à des mensonges et elle allait les avoir mais en Kaname, le vrai, le seul qui existe et qui n'a pas de sœur jumelle. Je lui dis alors avec une voix féminine :

- J'ai repéré des toilettes en face de cette salle, j'ai de quoi me changer, accorde-moi juste 10 minutes et tu auras toutes les explications que tu voudras entendre Mizuki."

Elle ne pouvait qu'accepter vu les circonstances je quittais donc la pièce temporairement prenant mon sac avec moi, puis pénétrais dans les toilettes des filles, je m'enfermais dans l'un des compartiments individuels puis commençais ma 'métamorphose' en homme. Je commençais par retirer tous mes vêtements sauf mon boxer puis utilisais un produit spécial pour retirer ma prothèse mammaire sans douleur et sans effort, tout se passa bien à mon soulagement. Puis j'enfilais la même tenue rouge que sur la photo que j'avais montrée à mon interlocutrice. Ayant terminé de me changer je retirais la perruque en dernier puis passais une lingette démaquillante sur l'ensemble de mon visage enlevant la fine couche de maquillage que j'avais appliquée. Je pris un peigne coiffais ma chevelure d'ébène et en faisais une queue de cheval sur le côté, après une courte inspection au miroir je rejoignis Mizuki dans la salle où nous étions auparavant. A peine la porte claquée que je la regardais désormais sous mon vrai jour prenant cette fois-ci ma véritable voix :

- Tu es forte, très forte Mizuki. Tu n'est pas stupide, tu es très intelligente, tu l'auras compris je suis Kaname Neji et Hanayo n'est qu'un personnage que je joue lorsque je me travestis. Je ne me travestis pas pour les raisons que les gens pensent, en fait je rêve d'être un grand comédien et je suis passionné par le théâtre, c'est ainsi qu'est née Taiyo, mon professeur de théâtre m'a un jour expliqué que si je souhaitais devenir comédien je devais savoir tout jouer y compris le sexe opposé. D'où l'idée du travestissement en fille, c'est tout un travail, ce n'est pas toujours simple à gérer. Sache que les raisons qui m'ont poussé à venir ici étaient de me réfugier dans un endroit calme à l'abri de la tempête qui fait rage dehors. Crois-moi il y avait tellement de vent que j'avais du mal à voir où j'allais et je suis entré dans le premier bâtiment dont j'étais le plus proche, c'est tombé sur celui de ton entreprise. Mais arrivé ici j'ai cherché à mieux connaître ce qu'était vraiment Velikonoce malgré ce que racontent les mauvaises langues. Puis je t'ai vue et je suis immédiatement tombé sous ton charme, tu étais si belle et dure à la fois, mais c'est en observant tes réactions et ton attitude que j'ai rapidement compris que tu n'étais pas celle que tu voulais laisser paraître j'ai compris que tu étais une vraie jeune femme qui avait un rôle important dans cette entreprise. Cela se voyait que tu avais de l'autorité sur les employés, même dans le ton que tu prenais avec la secrétaire de l'accueil. Je sais pourtant que tu n'est pas insensible Mizuki, tu me l'as démontré, et sache qu'à présent je souhaite tout faire pour mieux te connaître, te découvrir et essayer de te comprendre."

Taiyo avait cessé de discuter avec Akemi pour m'observer puis elle se précipita vers moi les larmes aux yeux me faisant un câlin :

- Merci Kaname-kun."

Je savais qu'elle disait ça car elle détestait mentir et qu'elle n'aimait pas me voir mentir aux gens... Au moins j'avais dit toute la vérité à Mizuki. C'était mieux ainsi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuki Aikawa
Master Of Game, Name Me Joker ✖
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 22
Localisation : Bouh~
Date d'inscription : 14/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Akemi
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Lun 12 Nov - 21:23

    Quel était cet étrange sentiment? Non ce n'est pas de la joie, pourtant elle venait faire preuve d'intelligence; et elle venait en même temps de montrer qu'une fois de plus, elle avait raison. Elle était fière d'elle, même si elle était déçue d'avoir obtenue la vérité en "attaquant" Hanayo. En effet elle était très curieuse sur le sujet Kaname-Hanayo qu'elle s'était obligée de découvrir ce secret. De plus il avait réussi a cacher son identité de tel manière que seuls ses propos l'avaient trahis. C'était fascinant de voir à quel point jusqu'où une personne peut aller pour voir son rêve se réaliser. Au moment ou Mizuki avait regarder la photo de Kaname, elle avait ressenti une certaine chaleur. Son sourire était tellement mystérieux qu'il est normal de vouloir en savoir plus. C'était la première qu'elle avait de l'intérêt pour quelqu'un, cela lui déplaiser, elle qui n'en a jamais eu pour quiconque. En fait elle savait pertinemment bien qu'un jour Kaname saurait la vérité sur elle. Après tout elle venait de découvrir un de ses secrets il était évident qu'il veuille a son tour en découvrir un. Soit par fierté, vengeance, chantage mais jamais elle ne penserait que ce serait parce que la personne a elle aussi de l'intérêt pour elle.
    C'est vrai, même si Mizuki faisait tout pour écarter cette pensée de son cerveau, elle était bel et bien là: Kaname lui plaisait. Elle secouait la tête pour faire sortir cette vérité qui lui paraissait gênante, ce qui l'énervait plus que tout était ses rougissements qu'elle ne pouvait contrôler. Ils apparaissaient la plupart du temps quand elle était dans une situation gênante et qu'il lui arrivait de perdre son calme... Ou tout simplement devant Kaname. Pathétique me direz-vous. Mais elle ne pouvait nier le fait que lorsqu'elle le voyait elle voulait en savoir plus sur lui, elle voulait l'observe sous tout les angles, et que son cœur s'emballer tandis que la chaleur se répandait dans son corps, que ses joues blanches prenaient des teintes rosées. Elle trouvait cela vraiment bizarre alors que c'était la première fois qu'ils se rencontrer, et à priori tout les opposés.
    Mizuki se trouvait idiote à penser à des choses comme cela, mais au fond elle le savait. Kaname était la personne qui pouvait lire en elle a force de persévérance. Elle pensait que c'était a cause du fait qu'il l'avait vu lors d'un chara change mais en fait cela venait de plus loin. Elle sentait déjà qu'elle allait l'apprécier tout en ne le détestant. Au moins grâce au petit speech de Mizuki elle venait de détourner l'attention de son chara change aux révélations.


    - J'ai repéré des toilettes en face de cette salle, j'ai de quoi me changer, accorde-moi juste 10 minutes et tu auras toutes les explications que tu voudras entendre Mizuki."

    Elle acquiesça de la tête puis il s'en alla, pendant ce temps Mizuki s'assit sur une chaise et posa ses mains sur la table. Elle ne savait plus trop quoi penser, au moins maintenant il lui dira la vérité. Elle regarda la montre puis elle vint elle, je eux dire il, n'était pas parti. Non bien évidemment, il n'aurait pas laisser son Shugo Chara. Peut être jsutement l'avait-il laisser pour qu'elle ai confiance? Enfin peu importe, elle posa son coude sur la table et déposa sa tête dans sa main puis de l'autre elle tapota ses ongles sur la table. Auriculaire,annulaire, majeur, index, auriculaire… et ainsi de suite. Akemi vint voir Mizuki en espérant que celle-ci ne soit pas en colère pour le chara change mais celle-ci l'ignora. Elle ajouta seulement après qu'elle ai rejoint Taiyo "Je sais que tu n'y ai pour rien". Elle pensa un moment a cette photo ou l'on voyait Kaname, c'était sur il devait avoir du succès avec les filles.
    Mizuki eut un petit sourire rêveur qu'elle enleva lorsqu'elle se retourna après avoir entendit la porte claquée. Elle se leva et fut tout de suite surprise à voir Kaname devant elle, certes elle savait qu'il allait se tenir devant elle mais la transformation restée surprenante. Elle ne sut par quoi commençais, mais elle n'eut pas besoin de parler qu'il prit la parole en répondant à toutes ses questions
    .

    - Tu es forte, très forte Mizuki. Tu n'est pas stupide, tu es très intelligente, tu l'auras compris je suis Kaname Neji et Hanayo n'est qu'un personnage que je joue lorsque je me travestis. Je ne me travestis pas pour les raisons que les gens pensent, en fait je rêve d'être un grand comédien et je suis passionné par le théâtre, c'est ainsi qu'est née Taiyo, mon professeur de théâtre m'a un jour expliqué que si je souhaitais devenir comédien je devais savoir tout jouer y compris le sexe opposé. D'où l'idée du travestissement en fille, c'est tout un travail, ce n'est pas toujours simple à gérer. Sache que les raisons qui m'ont poussé à venir ici étaient de me réfugier dans un endroit calme à l'abri de la tempête qui fait rage dehors. Crois-moi il y avait tellement de vent que j'avais du mal à voir où j'allais et je suis entré dans le premier bâtiment dont j'étais le plus proche, c'est tombé sur celui de ton entreprise. Mais arrivé ici j'ai cherché à mieux connaître ce qu'était vraiment Velikonoce malgré ce que racontent les mauvaises langues.

    Voilà, toutes les questions qui tournaient en rond dans l'esprit de Mizuki trouvaient enfin une réponse. Il se travestit pour accomplir son rêve, noble cause et puis de toute manière Mizuki n'est pas du genre à juges les gens étant donné quelle prend tout le monde de haut sans exception. Elle comprit aussi le fait qu'il s'était réfugié dans l'immeuble, il aurait pu dire la vérité a la secrétaire, elle qui est idiotement gentille lui aurait même ramené un chocolat chaud.
    Elle écouta ce qu'il avait a dire tout en restant calme, elle voulu prendre la parole a son tour mais elle se tut quand elle se rendit compte qu'il n'avait pas fini.


    Puis je t'ai vue et je suis immédiatement tombé sous ton charme, tu étais si belle et dure à la fois, mais c'est en observant tes réactions et ton attitude que j'ai rapidement compris que tu n'étais pas celle que tu voulais laisser paraître j'ai compris que tu étais une vraie jeune femme qui avait un rôle important dans cette entreprise. Cela se voyait que tu avais de l'autorité sur les employés, même dans le ton que tu prenais avec la secrétaire de l'accueil. Je sais pourtant que tu n'est pas insensible Mizuki, tu me l'as démontré, et sache qu'à présent je souhaite tout faire pour mieux te connaître, te découvrir et essayer de te comprendre."

    Vous vous en doutez sûrement Mizuki ne resta pas aussi calme. Au contraire, elle était très surprise, elle ne s'attendait pas a ce que les choses tournent de cette manière. Elle pensait qu'après ses justifications elle acquiescerai puis l'autoriserai a rester le temps que la tempête se calme. C'était bien la première fois qu'elle faisait face à une déclaration de ce genre. À son habitude elle se moquer de la personne en lui disant d'aller voir quelqu'un a son niveau. Mais que faire lorsque les sentiments sont réciproque mais qu'elle n'ai pas censé être une personne qui s'attache a quelqu'un?
    Encore une fois elle avait raison: il avait réussi a cerner Mizuki en peu de temps, mais elle devait nier sinon sa réputation serait anéanti si on savait qu'en faite elle est aussi douce et fragile qu'un agneau. Elle ne le supporterai pas, elle devait aussi nier le fait qu'elle n'occuper pas un si grand poste dans l'entreprise. Personne n'était au courant pas même la secrétaire elle-même. Si les gens le découvraient elle aura failli à sa tâche et peut-être bien que l'entreprise aurait beaucoup de difficulté. Pendant qu'une gamine de 16 ans n'est pas apte à dirige ce genre de chose.
    Mais la manière dont il avait formuler ses phrases, ce n'étaient pas des hypothèses mais des affirmations. En plus il avait fait preuve d'honnêteté, et a son tour elle mentirait?
    Pendant ce temps Kaname discutait avec Taiyo, elle le remercier il me semble. Quant à Akemi, elle partit rejoindre Mizuki qui avait la tête baissée, elle sentait ses préoccupations et elle savait qu'elle cachait son visage pour éviter qu'il voit ses joues colorées, elle reste une fille après tout. Elle fit le tri dans sa tête, puis elle leva la tête ne sentant plus trop la chaleur dans ses joues.


    - Je te trouve bien confiant! Mais seulement parce que tu as été honnête avec moi, je le serais avec toi! Donc, malheureusement... Tu n'as pas tord, j'ai un statut très important dans l'entreprise mais rien à voir avec le ton que je prends avec la secrétaire car c'est celui que j'utilise avec tout le monde. Tu l'auras toi même remarqué, quant à cette... Personnalité, ça ne te regarde pas et n'essai pas d'en voir plus.

    Elle se mordillât la langue consciente qu'elle avait était dure, mais au moi s elle lui avait dit la vérité. Elle voulut se contenter de ça mais il a fallu qu'Akemi en rajoute.

    - Elle aussi est très curieuse à ton sujet et je me permet de te rendre le compliment, elle te trouve aussi très bea...

    Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que Mizuki l'attrapa et lui mît sa main devant la bouche pour la faire taire. Elle se retourna et lui lança un regard froid entraînant mille excuses de la part du Shugo Chara.

    - Ne fait pas attention à ce qu'elle vient de dire, ce n'est pas... Enfin bref.

    Une fois de plus elle était dans une situation embarrassante, comment allait-elle faire pour pouvoir lui faire croire que c'est faux… Même si c'était vrai. Et puis qu'allait-il pensé lui aussi? Elle lâcha Akemi qui se posa sur son épaule puis elle le regarda avec un visage presque impassible car on pouvait voir qu'elle était assez gênée par cette déclaration. Elle regarda la machine de chips et de biscuits puis lui adressa sans le regarder.

    - J'ai faim. Tu... Tu veux toujours aller manger quelque chose? Ne t'imaginer rien, ce n'est parce que je suis "froide", que je suis aussi malpolie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanayo Neji
Les apparences sont parfois trompeuses
avatar

Féminin Nombre de messages : 70
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Taiyo
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Mar 13 Nov - 0:59

C'est évident elle n'allait pas me sauter au cou et m'embrasser, même si je dois avouer que ça ne m'aurait pas déplu. Ses lèvres avaient l'air si douces, malgré quelques rougissements elle gardait son sang-froid, ce petit sourire un tantinet béat lorsque son regard se posait sur la photo que je lui avais prêtée, je crois qu'elle aura du mal à s'en séparer, elle à l'air de beaucoup lui plaire... Après-tout si je lui la laissais ? Ce n'est qu'une photo et je l'ai en double comme toutes les autres. Au moins elle avait été sincère en retour envers moi vu que je l'avais été envers elle, il fallait que ça sorte de toutes façons... Elle semblait stupéfaite par mon apparence masculine, moi-même lorsque je regardais des photos d'Hanayo je me disais souvent que n'importe qui pourrait s'y laisser prendre, il faut dire que j'avais pensé à tous les détails. Maquillage, cheveux, vêtements féminins, attitude, voix etc... Mais bon même en me comportant comme une fille et en m'habillant comme telle j'avais encore beaucoup à apprendre d'elles!Bref Mizuki m'expliqua qu'elle avait un rôle important dans l'entreprise Velikonoce puis qu'elle était dure avec tout le monde ce que j'avais constaté et enfin qu'elle ne m'en dirait pas plus sur son véritable caractère. Une telle attitude cache un bien lourd secret à porter mais Akemi me signala que sa maîtresse me trouvait beau et qu'elle se posait beaucoup de questions sur moi. Aaaah ? Même si le mot 'beau' n'était pas sortit de la bouche de Mizuki je savais qu'Akemi disait la vérité et mes joues prirent une teinte rosée sous l'effet d'une légère gêne. Eh oui vous l'aurez deviné je venais de prendre un petit coup de chaud, je ne suis pas insensible aux compliments, c'est toujours plus agréable à entendre que les reproches.... Mais à peine la chara rose avait-elle finit son petit bémol que sa maîtresse lui coupa le sifflet ce qui provoqua par la suite milles et unes excuses de la part de la petite créature magique. Au moins je savais un peu ce que pensait Mizuki de moi, ce n'était pas plus mal mais je la trouvais parfois un peu dure avec Akemi enfin bref peut-être qu'elle n'était pas toujours comme ça avec elle... Décidé à ne pas renoncer aussi facilement je m'approchais d'elle, elle se tenait face au distributeur j'approchais ma main de la sienne je me situais derrière elle nos corps étaient à quelques centimètres je lui dis alors d'une voix sereine et douce à la fois :

- Je sais bien que je ne suis qu'un inconnu curieux et un brin insistant mais j'aimerais que tu essayes de me faire confiance, je ne suis pas du genre à divulguer des informations sans demander l'avis à la personne concernée avant et je sais à quel point les gens ont besoin d'être aimés. Je me doute bien que tu sois un peu perdue au début mais je peux te promettre une chose : je ne te trahirais jamais Mizuki."

Taiyo nous regardait en compagnie d'Akemi comme si c'était une série tv romantique rasoir du genre « Amour, gloire et beauté » il manquerait plus que le popcorn pour compléter la scène. Les ignorant je saisis faiblement la main de la jeune femme laissant un silence pesant s'installer puis je repris la parole :

- J'ai remarqué que tu avais des coups de chaud en ma présence et que tu regardais ma photo de nombreuses fois en souriant, je sais ce que c'est et ça ne sert à rien de le nier, ça se remarque trop facilement, je me rends bien compte que je ne te laisse pas indifférente alors s'il te plaît Mizuki ne te bloque pas essaye avant de juger..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuki Aikawa
Master Of Game, Name Me Joker ✖
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 22
Localisation : Bouh~
Date d'inscription : 14/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Akemi
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Mar 13 Nov - 3:34

    Mizuki attendit patiemment la réponse de Kaname mais il était silencieux. Elle craignait qu'il ne soit en train de se moquer d'elle. Akemi partit rejoindre Taiyo, en parlant d'elle, Mizuki avait penser à s'excuser. Après tout elle pensait bien faire car elle sentait que sa maîtresse était bien trop renfermée pour dire une chose pareille. Elle avait même pensée a éviter à faire un chara change. Il faut dire que la petite créature s'occupait bien d'elle même si il lui arriver de faire des gafferies de temps a autre, mais ce n'était jamais trop grave. Promis elle s'excuserait une fois rentrer.
    Elle entendit des bruits qui ressemblaient à des pas, un moment elle crut qu'il allait partir déçu par sa réaction, mais elle n'entendit pas le bruit de porte. Il nécessitait qu'elle se retourne pour savoir ce qu'il faisait mais elle n'eut pas besoin de le faire, qu'elle sentit un petit souffle derrière. Cette petite respiration discrète et régulière l'empêcha de se retourner sachant que si elle le faisait, elle se retrouverait nez à nez avec Kaname. Déjà que la chaleur lui montait aux joues, son visage près du sien ne ferait qu'aggraver son état.
    Il commença alors à s'adresser à Mizuki d'une voix douce et charmante que l'on pouvait assimilé qu'à un beau visage comme le sien.
    Ha, il n'avait pas tord, c'est vrai qu'au fond même si elle lui avait avoué un peu de tout il restait un inconnu. Mais elle sentait qu'ils avaient un lien, qu'elle pouvait lui faire confiance, sinon jamais elle n'aurait été si honnête. Et puis il yavait cette phrase "Je me doute bien que tu sois un peu perdue au début mais je peux te promettre une chose : je ne te trahirais jamais Mizuki." celle qui résonnait dans sa tête comme une sonnerie qui annonce le début ou la fin d'un combat mais dans ce cas, ce serait plutôt la fin. Elle eut un petit sourire consciente que la lutte était vaine. Comme il l'avait dit, il était un brin insistant. Elle resta cependant dans le silence profitant de ce moment qui avait une tonalité de délivrance sachant qu'elle n'avait pas besoin de se cacher de cette personne... Sauf pour le fait qu'elle dirigeait des expériences sur les shugo chara. Du moins pour l'instant. Il reprit ensuite la parole afin de briser le silence:


    - J'ai remarqué que tu avais des coups de chaud en ma présence et que tu regardais ma photo de nombreuses fois en souriant, je sais ce que c'est et ça ne sert à rien de le nier, ça se remarque trop facilement, je me rends bien compte que je ne te laisse pas indifférente alors s'il te plaît Mizuki ne te bloque pas essaye avant de juger..."

    Sur le coup, lorsqu'il parla des coups de chaud, Mizuki serra la main de Kaname alors qu'elle devenait rouge. Elle sentait son coeur battre contre sa pointrine, prise d'un sentiment de gêne. Il l'avait donc remarqué, elle savait bien qu'il n'était pas idiot mais ça montrait qu'il l'observé attentivement. C'est ensuite qu'elle se demanda à quel moment ils s'étaient donnés la main. Mais elle ne la lâcha pas pour autant, à mesure qu'il parler ses phrases enivraient le corps de Mizu qui desserra son étreinte petit a petit jusqu'à ce quelle la tienne avec douceur. Elle retourna doucement mais ne lâcha pas sa main, puis une fois en face à face elle hésita un moment. Elle se mît sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur les lèvres de Kaname. Elle ne savait si il s'y attendait ou pas mais maintenant c'était fait. En conclusion elle lui avait dit qu'il était beau mais a sa manière. C'était bien la premiers fois qu'elle ressentait ce sentiment d'amour, elle n'osait pas le lui dire. Peut être trouverait-il cela un peu trop hâtif ou incohérent pour une premiere rencontre. Ais il lui demandait d'essayer avant de juger et il était honnête d'après le ton qu'il prenait.

    - C'est vrai, je ressens de l'affection et peut être plus que je ne le devrait maintenant.

    Elle eut un petit rire nerveux consciente que sa partie fragile refaisait surface. Elle resta un petit moment dans le silence avant de faire un sourire sincère a Kaname.

    - Merci

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanayo Neji
Les apparences sont parfois trompeuses
avatar

Féminin Nombre de messages : 70
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Taiyo
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Mar 13 Nov - 22:55

Au fur et à mesure que je parlais Mizuki serrait ma main, c'était bon signe, elle paraissait cependant nerveuse et gênée comme si elle découvrait pour la première fois de sa vie l'amour. Puis lorsque j'eus terminé mon discours elle se retourna lentement sans pour autant lâcher ma main, elle se pencha vers moi sur la pointe des pieds pour arriver à ma hauteur et déposa un doux baiser sur mes lèvres. J'étais assez surpris de ce baiser qui était pour ma foi inattendu mais délicat et court, trop court... J'aurais voulut l'embrasser plus longtemps, lui donner un vrai baiser quoi enfin pas besoin de vous faire un dessin. Au moins elle avait l'air de me faire confiance... J'avais effectivement vu juste pour les sentiments, je lui plaisais c'est indéniable ! Sa main tenait toujours la mienne mais de manière douce, mon cœur battait la chamade, mes joues venaient de prendre une teinte rougeoyante, je ne quittais pas ses yeux bleus outremer... Ma main libre s'approcha de son visage si beau et caressa doucement sa joue, elle me remercia puis m'adressa un des plus agréables sourires à regarder, un sourire sincère. Ma main quitta alors sa joue descendant vers sa taille puis mon bras s'enroulant autour l'attirant doucement contre moi je lui caressais le dos pour la rassurer :

- Détends-toi et laisse-toi aller."

Lui chuchotais-je au creux de l'oreille, nos visages étaient de plus en plus proches quand la distance fut suffisamment réduite je fis appel à mon instinct qui me conseilla de continuer ce que j'avais commencé et que je m'y prenais bien. N'écoutant que mon cœur j'embrassais Mizuki d'une façon très tendre, ses lèvres étaient douces et chaudes, j'aurais aimé que cet instant dure plus longtemps mais je ne pouvais pas le faire durer indéfiniment!Rompant alors le baiser je la regardais de nouveau, ma main tenait toujours la sienne. J'adressais alors un doux sourire à la demoiselle :

- Tu te sens mieux ? J'ai envie de te rendre heureuse Mizuki et je pense que c'est aussi la volonté d'Akémi."

Dis-je en regardant la petite chara rose qui ne nous avait pas quittés des yeux, elle avait l'air d'une adolescente devant un film romantique, je ne vous parle pas de Taiyo qui faisait la même tête et qui ne put s'empêcher de s'exclamer :

- Kawaiiii !!!"

Je levais les yeux au ciel un sourire aux lèvres puis regardais Mizuki, mais on ne devait pas aller manger ? Pas question de manger dans cette salle!Et puis la tempête semble s'être éloignée, ma tempête à moi elle est bleue et je l'ai apaisée...

- A présent j'aimerais aller manger dans cette cafétéria à côté, en plus je n'entends plus le vent dehors, je meurs de faim et je suis sûr que toi aussi, surtout qu'à présent je veux passer un maximum de temps possible avec toi car plus je te découvre plus je tombe amoureux de toi."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizuki Aikawa
Master Of Game, Name Me Joker ✖
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 22
Localisation : Bouh~
Date d'inscription : 14/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Akemi
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Mer 14 Nov - 2:56

    Malgré ce sentiment de délivrance, Mizuki ne pouvait s'empêcher d'être gênée voire timide. Cetait la première fois que ce genre de situation lui tombait dessus. En fait cetait bien la première fois que Cupidon l'avait pris pour cible, un jour elle avait même pensée qu'elle avait été oublier. N'oublions pas que la plupart des jeunes filles, dès leur plus jeune âge son amène a vivre un amour juvénile, mais pas elle. Son tour finit par arriver et ce fut ce jour.
    Même si ses remarques étaient parfois déplaisantes, comme ses taquineries sur les rougissements de Mizuki pouvait l'énervé; Kaname avait l'air sincère et protecteur, digne de confiance et gentil. En fait il n'en avait pas l'air, elle était persuadée qu'il l'était.
    Elle savait -et lui aussi peut-être- qu'au bout d'un moment elle redeviendrais elle même mais en étant moins froide et toujours amoureuse de l'apprenti comédien. Ils formaient aussi un drôle de couple, surtout que rien ne les rapprocher. Pour l'instant elle était bien, tout simplement. Même l'idée que quelqu'un puisse rentrer a n'importe quel moment ne lui effleure pas l'esprit.
    Mizuki regardait toujours quand elle s'aperçut y que lui aussi commençais a prendre des couleurs écarlates au niveau des joues, elle ne pût s'empêcher de rire. C'était trop mignon, jamais elle n'aurait pensée qu'elle aurait pu rire à nouveau grâce a un garçon. Akemi aussi avait affichée un grand sourire tellement heureuse de voir sa propriétaire etre heureuse. Mizuki le trouvait très attentionné, comme sa main douce qu'il faisait passé sur son visage. Ça aussi cetait un sentiment nouveau: frissonner de plaisir. Il ne pouvait que s'amplifier lorsqu'il la passa près de sa taille et quand il lui caressa le dos. D'après ce qu'il lui avait dit, c'était en quelque sorte pour la rassurer mais elle savait qu'elle ne risquait rien et elle était prête a le laisser faire. Elle avait une petite idée sur ses intentions mais elle ne pensait pas que ce serait si direct et surtout si... Agréable. Ils s'étaient rapprochés jusqu'à ce que leurs lèvres puissent se toucher, débutant dans un long baiser qui avait pourtant l'air si court une fois qu'il avait été rompu. Elle remarqua que sa main libre tenait la nuque de Kaname et que de l'autre il se tenait encore la main.


    - Tu te sens mieux ? J'ai envie de te rendre heureuse Mizuki et je pense que c'est aussi la volonté d'Akémi."

    Il avait raison, elle se sentait beaucoup mieux. Elle se serait presque jeté sur lui pour prolonger ce baiser mais le "Kawaii" de la petite Taiyo lui rappela qu'ils n'étaient pas seuls. Elle eut pourtant un petit sourire lorsqu'elle vit Kaname levait les yeux au ciel, il avait l'air satisfait. Il pouvait même si briser la glace avait eut l'air facile. Il lui rappela ensuite qu'ils devaient aller manger dans une cafétéria près d'ici. Elle accepta avec plaisir car son ventre aussi était vide. Aussi ce qu'elle aimait beaucoup chez Kaname c'était son honnêteté et la facilité a dire les choses qu'il pense. Et quelque soit cette chose. Même si le vent c'était calmé il faisait quand même assez froid. Et Kaname qui s'est changé à l'improviste à cause de Mizuki, avait-il amène quelque chose pour se couvrir? Elle enleva son écharpe blanche et simple (non il n'y a pas de froufrou!) et l'entourage autour du cou. Elle l'avait naturellement puis elle avança la première.

    - Ça serait bête que tu tombes malade a cause d'un coup de vent.

    Elle avança, mît sa main sur la portière avant de faire volte face et se retrouver une seconde fois nez a nez avec son charmant Kaname. Elle mît une main sur son torse tandis que son visage avait l'air inquiet.

    -Comment tu comptes faire avec la secrétaire? Je te signal qu'elle a vu Hanayo entrée, manquerait plus qu'elle voit un charm... Enfin un garçon sortir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanayo Neji
Les apparences sont parfois trompeuses
avatar

Féminin Nombre de messages : 70
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2012

Votre personnage
Nom de votre Chara: Taiyo
Relations:

MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   Dim 18 Nov - 16:50

C'était le comble pour un Gardien de sortir avec une personne qui travaille chez Velikonoce après ce que les mauvaises langues racontaient sur cette société bien que je ne les croie qu'à moitié... J'avais besoin de preuves pour croire ce qu'ils disaient à qui voulait bien l'entendre et pour le moment ils n'en avaient pas encore. Et puis bon à présent j'étais l'amoureux d'une des plus jolies filles de l'académie ce n'était pas rien quand même !Surtout qu'elle était au courant de mon secret, ce qui était un peu gênant, enfin la connaissant un peu je ne la pensais pas capable de le divulguer. C'était plus fort que moi, j'étais amoureux d'elle, à croire que Cupidon était passé par là bien que je doute qu'il ressemble à un petit garçonnet blond nu avec des ailes dans le dos armé d'un arc et de flèches roses dont les pointes étaient en forme de cœur... Non j'avais passé l'âge de cette image de Cupidon, enfin bref tout ce qui m'importait pour le moment c'est que Mizuki soit heureuse et je crois qu'elle ne l'avait jamais été autant auparavant, même Akemi nous regardait avec un grand sourire aux lèvres l'air attendrie... J'avais toujours envie de l'embrasser, de l'étreindre, bref de me comporter comme un petit ami digne de ce nom malheureusement mon estomac qui était décidément exigeant aujourd'hui me rappela à l'ordre. Quel enquiquineur celui-là alors... Lors de mon coup de chaud précédent je fis rire celle que j'aimais, son rire était cristallin et joyeux, je rougissais encore plus lorsqu'elle me passa son écharpe blanche autour du cou en me disant que ce serait bête que j'attrape froid. Elle avait raison j'avais oublié ce détail tiens, il fait froid dehors on est en hiver quand même !Puis quelque chose sembla l'inquiéter, la réceptionniste m'avait vu entrer en Hanayo, qu'allait-elle dire si elle voyait un charmant garçon sortir au bras de Mizuki ? Je sortis la perruque rousse de mon cabas bleu foncé avec quelques barrettes roses puis m'en servais pour retenir mes mèches de cheveux qui retombaient sur le front, je mis la perruque, puis sortis ensuite deux oranges et les fourrais dans mon haut rouge chinois au niveau de ma poitrine, puis je remis le long manteau blanc que je portais puis m'adressant avec Mizuki avec une voix féminine :

- Elle n'y verra que du feu comme ça !J'ai bien une fausse poitrine mais la mettre aurait été trop long alors du coup j'utilise l'ancienne méthode !De toutes façons si tu affirmes qu'elle est si stupide elle prendra les oranges pour une vraie poitrine !"

Je l'embrassais sur le front n'ayant pas lâché sa main, elle avait la main sur la poignée de la porte, je la devançais pressé d'aller manger et de passer du temps avec elle, j'ouvris la porte puis traversais le couloir menant au hall tenant toujours sa main, arrivés à la limite du hall je lâchais sa main puis passais tranquillement devant la secrétaire occupée à se vernir les ongles, elle leva le nez vers moi et m'adressa la parole :

- Vous avez put régler le problème mademoiselle ?"

Je fis un oui de la tête un sourire aux lèvres puis repris mon chemin Mizuki à mes côtés, nous arrivâmes enfin à la grande porte vitrée, en effet la tempête s'était calmée, à présent une brise passait de temps à autre, par contre il faisait toujours aussi froid, quand nous dépassons enfin le bâtiment j'enlevais ma perruque et la mettais dans mon cabas puis je me cachais derrière une poubelle pour retirer les oranges et les barrettes roses qui retenaient mes mèches, je rangeais le tout dans mon sac puis repris la main de Mizuki. Étant redevenu Kaname je pouvais reparler avec ma voix normale, ça tombe bien on était arrivés à la cafétéria, je me tournais vers Mizuki l'air malicieux :


- Quand on sera à table j'aurais quelque chose à te dire."

Quant-à Taiyo et Akemi, elles s'entendaient à merveille, elles n'arrêtaient pas de parler :

- Ils sont mignons ensemble tu ne trouves pas ?"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vraie tempête [Privé avec Mizuki]TOPIC FINI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Succulente dégustation [privé avec Hélio]
» [Terminé] Sois patient avec l'enfant aux yeux de diamant (Privé avec Loan)
» Des vigiles privé avec port d'arme ??
» Des histoires à en dormir debout(PV avec Coeur Boiteux)Fini
» On finit par s'habituer à tout ? Terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shugo Chara RPG - Dans un autre Monde... :: Autres :: Corbeille :: RPs Finis-
Sauter vers: