Shugo Chara RPG - Dans un autre Monde...

Ce forum est tiré du manga Shugo Chara. Le H/Y/Y est autorisé.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chiaki Eimi
Double inversé de Kimuko
avatar

Féminin Nombre de messages : 156
Age : 26
Date d'inscription : 01/07/2010

Votre personnage
Nom de votre Chara: Shin
Relations:

MessageSujet: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Jeu 23 Juin - 14:35

Suite à l’épisode du cinéma les choses ne s’étaient pas vraiment arrangées pour la jolie norvégienne, oui car la leçon qu’avait donnée Yûna au trio infernal n’avait pas été prise au bon degré… Trio que dis-je ? Duo plutôt puisque Sachiyo avait décidé de faire bande à part, mais Sakura et Akemi avaient déjà trouvé une remplaçante ! Une jeune chinoise aux cheveux noirs coiffés en macarons, les yeux violets très foncés un teint pâle mais un caractère bien trempé ! Oui voici la description de Yi Min (Heureux; intelligent) Li (force), assez douée en arts martiaux sournoise calme mais un poil impétueuse et orgueilleuse… Le trio avait donc encerclé Chiaki dans un couloir désert à l’abri des regards et lui avait reproché d’être à l’origine de leur déshonneur si on peut nommer ceci comme ça. Elles l’avaient donc ruée de coups pendant une bonne demi-heure et résultat des courses l’adolescente aux cheveux blancs s’étaient retrouvée recouverte d’hématomes. Elle saignait du nez avait quelques taches de sang sur son uniforme était mal coiffée, et était recouverte de poussière elle était vraiment mal au point… Shin était sortie de son œuf lorsque ses agresseurs avaient tourné les talons, elle tirait une mèche de cheveu de sa maîtresse pour la faire réagir mais rien à faire elle était inconsciente. Elle insistait en criant :

« Chiaki våkne opp ! For medlidenhet skyld fortelle meg noe ! Chiaki vennligst svar meg !* »


Puis découragée toute triste la petite chara lâcha la mèche de cheveux qu’elle tenait avec ses petites mains puis baissa la tête. Décidément ces filles ne la laisseraient jamais tranquille, elle était devenue leur souffre-douleur, il fallait réagir à cela une simple réprimande ne suffisait pas ! Il faudrait porter plainte ou les faire renvoyer ou bien les renvoyer voilà ce qui se passait dans la tête de la chara des langues.


(Traduction * : Chiaki réveille-toi ! Par pitié dis-moi quelque chose ! Chiaki s'il te plaît réponds-moi !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ - I'm watching you.
avatar

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 15/08/2008

Votre personnage
Nom de votre Chara:
Relations:
MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Ven 24 Juin - 9:19

    Je vole, comme un aigle royal,
    Je vole, au-dessus des lois.

    ... Ou pas.
    Kimuko, affalé sur une table, la tête entre les bras, avec une tête pas vraiment ravi. C'est sur, elle, elle vole hein ?

    grrmmm

    .... Oh... Ah non, ne vous inquiétez pas, c'est pas un monstre sortie de nowhere venu tout détruire qui a fait ce bruit bizarre. Ca, c'était son ventre.


    - J'ai faaaaiiiiim....
    - Attends encore deux heures, c'est bientôt midi.
    - Mais j'ai faaaiiiim ! C'est pas humain de ne pas nous laisser manger à notre faim.
    - ...


    Kashu leva les yeux au ciel. Mon dieu. C'est une morfale cette fille, sérieusement. Kimuko s'assoit correctement sur sa chaise et regarde autour d'elle... elle n'avait pas d'argent sur elle et elle avait faim donc...

    Je vole, quand j'ai faim c'est bien normal.

    On s'est bien compris. Et vu qu'elle était la seule élève dans la cafétéria. Il y avait juste le monsieur à la caisse, et elle. Hmm... Il finira bien par aller autre pa- Ah ! Bah voilà, il bouge. Il a le dos tourné ! Très rapidement et très discrètement, la jeune fille se leva. Tel un félin, elle s'approcha doucement vers la coin des bonbons/gâteaux au chocolat.

    - Mais qu'est-ce que tu fais ??!!

    Chuchota son Shugo Chara, même si ce n'était pas du tout nécessaire, étant donner que le caissier ne pouvait l'entendre. Sans répondre, la blondinette attrape trois petit paquet de bonbons et deux barres de chocolat, et repartit très rapidement vers son sac où elle rangea tout cela. Ni vu ni connu. Maintenant, on fout le camps. Elle rangea sa chaise en faisant du bruit, genre, mit son sac sur son épaule et partie à vive allure.

    - Mais tu es folle !

    C'est pas moral ?
    Je vole, à la barbe des gardes.
    Ça barde, quand je chaparde

    À peine à trois mètre de la porte de la cafét', une crie comme quoi elle devait revenir retentit. Avec un rictus, Kimuko se mit à courir pour être loin de l'endroit. Elle pourra donc faire croire qu'elle n'avait pas entendu. Mon dieu qu'elle est intelligente cette blondasse. Une fois rassurer qu'elle était très loin de la cafétéria, elle éclate de rire, sans avoir vu la pauvre petit Chiaki qui était pas très loin d'elle. A 5 mètres environ. La jeunette, de dos à la Norvégienne, souriait à pleine dents à sa fée, qui elle, était OFFUSQUÉE d'un tel comportement.

    - Pars tout de suite rendre ce que tu as volé !
    - je les ai pas volé ! s'indigna-t-elle, je les ai emprunté. Je le payerai quand j'aurais les sous.

    Puis elle sortit le paquet de bonbons de son sac, l'ouvrit et commença à savourer la saveurs des machins. Chéé boooon ♥ Puis elle se tourna et... Vit le cadavre de la petite.

    Oh mon dieu...

    Elle est... Elle est morte ? Kimuko lâcha malgré elle un petit rire. Pas un rire moqueur, non loin de la. La blondinette n'est pas du genre à rire des morts. Enfin... Si.. Mais dans les jeux vidéos quoi. Non, c'est plus un rire nerveux. Du genre "Oh gosh, what that ? Is she dead ? Is she alive ? Oh my god, what should I do ?!" Tiens mais c'est... Oh dieu, c'est la Yaoiste qu'elle avait rencontré ! OMGWTF ??!!! Que lui été t-il arrivé ?
    Doucement, elle se mit à reculer. Genre, on croirait que c'est elle qui l'aurait tué, vaut mieux prendre la poudre d'escampette et.... Ah ouais mais... Non assistance à personne en danger, c'est puni par la loi, flûte... Tant pis, elle recula de même, mais plus pour s'enfuir. Nop m'dame. Elle se mit à courir vers le bureau dans surveillant, la paquet de bonbon toujours en main. Elle toqua, et dit d'un air froid malgré elle


    - Il y a une blessée dans les couloirs...

    Après avoir montré Chiaki, celle-ci fut transporter à l'infirmerie. Et comme l'infirmière n'était pas là -Mon dieu, elle a la poisse aujourd'hui ?!- Kimuko dû rester au cheveux de la mistingette pendant qu'un des pion aille chercher la madame. Super, cool la laïfe. Elle avait cours de musique dans un heure, elle espére ne pas rester ici toute sa vie.
    Une fois les surveillants partie, Kimuko s'assit sur une chaise pas loin, et mangea les bonbons, avec un air de je-m'en-foutisme total, même si ce n'était pas la même chose de l'intérieurement. Si elle n'avait pas les bonbons, se serai ses ongles qu'elle aurait mangé. Oui m'sieur.




    { Chanson : Je vole © Aladdin }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shugo-chara-rpg.forumactif.org
Chiaki Eimi
Double inversé de Kimuko
avatar

Féminin Nombre de messages : 156
Age : 26
Date d'inscription : 01/07/2010

Votre personnage
Nom de votre Chara: Shin
Relations:

MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Sam 25 Juin - 20:32

Même si elle était encore inconsciente Chiaki pouvait encore entendre les voix, puis elle eut une vision étrange Kimuko la trouvait et alertait le surveillant pour l'amener à l'infirmerie et restait à son chevet... Elle n'avait pas vraiment conscience de la réalité et du rêve tant qu'elle était endormie en quelque sorte, du côté de la vie réelle il y avait Shin bien vivante la petite chara regardait sa maîtresse comme si elle s'était sentie coupable de ne pas l'avoir mise en garde à propos de la vengeance du trio. Elle se doutait bien qu'elles ne resteraient pas sur la touche pour un bon moment, c'était des filles qui avaient beaucoup d'orgueil et elles tenaient à leur réputation. Shin regarda Kimuko puis lui souria :

"C'est gentil de rester pour attendre l'infirmière..."

Mais elle fut interrompue par la voix de la jeune norvégienne qui venait de prononcer son nom, elle entrouvrit les yeux quelques minutes mais ne remarqua pas la présence de son double et elle se rendormit en disant dans son sommeil :

"Thank you... Kimouko."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ - I'm watching you.
avatar

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 15/08/2008

Votre personnage
Nom de votre Chara:
Relations:
MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Dim 26 Juin - 22:06

La fillette se mit à fixer la petite fée de l'autre perverse. Gentille ? Elle est bête cette fée ? Elle était obligée de rester ici. Si non, la blondinette s'aurait fait la malle, elle et ses bonbons et barres de chocolat volés.... Pardon, EMPRUNTÉS. Bref, Kimuko fit un petit signe de la tête, comme pour dire "Ouais ouais, c'est normal voyons." même si le coeur n'y est pas du tout. Et dire qu'elle avait envie de manger ses cochonneries tranquillement dans un coin de l'Académie. Quel vie injuste.
Distraitement, elle mangea ses bonbons du premier paquet de confiseries qu'elle avait ouvert, en se passant une chanson random dans sa tête. Du genre "Love is War" des Vocaloids, ou alors Twinkle Twinkle Little Star. Bah ouais, elle est cool cette berceuse ! Surtout la version de Dead Space. Elle est magnifique. Pour aussi peu, Kimuko se serai mise à sourire. Même si elle n'avait jamais joué à ce jeu, elle l'aimait bien. Bien gore, et tout et tout. Oui, remarquez que Kimuko supporte bien les choses gores, mais que le Yaoi, nyet, passes ton chemin. Trouver l'erreur quoi.

Bref, entre les
"Twinkle, twinkle, little star, How I wonder what you are." et le reste de la chanson, Kimuko mâchouiner -Non, ça n'existe pas- ses bonbons, "Up above the world so high, Like a diamond in the sky" elle aurait presque pu ne pas entendre la petite phrase de Chiaki. Elle haussa un sourcil. "When the blazing sun is gone," Tiens, elle était réveillée pendant tout ce temps ? Et beh, c'est une farceuse cette fille. "When there nothing shines upon"

- De rien.

Sèchement, malgré elle. "Then you show your little light, Twinkle, twinkle, all the night" .... Huhuhu ♫ "Then the travler in the dark, Thanks you for your little spark"
Elle se mit à chantonner doucement la chanson, dans sa bulle.

- He could not see which way to go, If you did not twinkle so... WHen the blazing sun is gone, when there nothing shines upon. Though i know not what you are. Elle rajouta plus bas, Twinkle twinkle little star...

Comme si ça allait faire passer le temps, tsé. Kashu, assise sur l'épaule de sa maîtresse et cachée dans les cheveux de celle-ci, écouta la blondinette chanter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shugo-chara-rpg.forumactif.org
Chiaki Eimi
Double inversé de Kimuko
avatar

Féminin Nombre de messages : 156
Age : 26
Date d'inscription : 01/07/2010

Votre personnage
Nom de votre Chara: Shin
Relations:

MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Mar 30 Aoû - 18:12

Alors que la petite norvégienne semblait s'assoupir elle entendit la voix de sa camarade, elle chantait une chanson doucement tout en mangeant des sucreries... Mais elle n'avait pas l'air très paisible, plutôt tendue ou à cran, on aurait dit qu'elle était dans son monde comme ignorant la présence de Chiaki. Elle n'était pas très bavarde ni très sociable, en fait ce n'était pas simple de l'apprivoiser sous son apparence froide et solitaire... Malgré tout, c'est ce qui fascinait Chiaki, elle continuait à penser que la jolie blonde n'était pas ce qu'elle paraissait, il lui suffisait juste de s'armer de temps et de patience même si celle-ci l'avait mal jugée. Enfin disons plutôt qu'elle s'était faite une idée de la norvégienne qui ne correspondait pas du tout à ce qu'elle était réellement... Il fallait tout de même avouer que si l'adolescente aux cheveux blancs avait été moins maladroite elle n'en serait pas arrivée là !Surtout que les deux adolescentes se ressemblaient beaucoup même si ce n'était que physiquement certains élèves avaient parfois tendance à les confondre... C'est ce qui s'était produit deux jours plus tôt, Chiaki sortait de cours quand une main la saisit par le col violemment et la plaqua contre le mur, deux filles une aux cheveux longs et bruns et une autre aux cheveux roses coiffés en couettes. Chiaki connaissait bien celle aux cheveux roses, elle s'appelait Mei et ne pensait qu'à son physique, personnellement elle ne lui avait jamais vraiment causé de soucis mais elle s'en méfiait quand même... La brune Kaoko réputée pour être susceptible et violente savait se faire respecter mais elle s'emportait souvent pour peu de choses et parfois des raisons stupides.

"Tu vas regretter de t'être comportée avec moi comme ça !"

Elle s'apprêtait à la gifler lorsque Mio la stoppa alors que sa main allait frôler la joue de sa victime. Mei semblait sérieuse, elle était un peu commère et était au courant de tout ce qui se passait dans le lycée :

"Attends !Ce n'est pas Yamashita, elle c'est Eimi une norvégienne elle est dans ma classe et ne parle pas un mot de japonais mais elle parle anglais...J'ai entendu des trucs sur elle, elle a déjà eu des ennuis avec d'autres filles dans ma classe, ce n'est pas le genre de fille à chercher les histoires, laisse-la."

Heureusement que Mio était intervenue sinon la pauvre Chiaki se serait fait frapper alors qu'elle était innocente ! C'était suite à ce jour que Mio s'était rapprochée de Chiaki, prenant parfois sa défense... Même si ce n'étaient pas ses affaires l'adolescente aux yeux roses et aux cheveux blancs voulait mettre en garde Kimuko elle se réveilla donc en sursaut. Elle se redressa lentement puis regarda longuement son double puis fit un chara-change avec Shin :

"Kimouko, je sais que ce ne sont pas mes affaires mais je voudrais te prévenir. Il y a deux jours deux filles m'ont confondue avec toi heureusement l'une des deux Mei une fille de ma classe m'a reconnue et m'a sauvé la mise. Tu connais peut-être Kaaaoko, une fille aux longs cheveux bruns réputée pour être violente et susceptible, elle m'a parlé d'un comportement de ta part qu'elle n'avait pas apprécié... J'ai bien cru qu'elle allait me frapper. Je voudrais aussi m'excuser pour le centre commercial, je suis désolée si je t'ai donné une image de moi qui n'est pas ce que tu crois. En fait je m'étais trompée de livre, si ça peut te rassurer je n'ai pas de passion en particulier pour ce que vous appelez le Youri ni le Yaaaoi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ - I'm watching you.
avatar

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 15/08/2008

Votre personnage
Nom de votre Chara:
Relations:
MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Ven 2 Sep - 1:52

    D'une certaine manière, ce que pensait Chiaki était juste. Même avec Kashu à ses côtés, la jeune fille restait encore prisonnière de sa propre carapace qu'elle avait construit pour se protèger des autres. Bien que sa petite fée était née depuis un moment, comblant une partie du vide qu'elle avait elle-même créé, l'anglaise se sentait toujours... Seule. Elle ne l'était pas. Pas du tout. Mais ça restait un vide. Même si sa situation n'était pas la pire de toute, elle n'était quand même guère plaisante.
    Fermant les yeux elle aussi sans pour autant somnoler, Kimuko se mit à réfléchir... Son Pikachu avait atteint un certain niveau assez élevé alors qu'elle n'avait que très très peu de badges. Que devait-elle faire ? Continuer à l'entraîner ? Ou tenter de faire évoluer Fushigidane en Fushigisou ? Oh, elle devrait aussi aller chercher le Hitokage ! Et trouver le Zenigame. Mais où était-il ? La fillette lâcha un soupire. Peut-être quand cherchant un peu dans Hanada City, elle le trouverait ? Mais elle avait déjà fait tout le tour... Nouveau soupire.
    En entendant son prénom, la jeune fille ouvrit les yeux. Elle écouta la petite norvégienne -quiestplusâgéequeellemaispassons- attentivement -elle n'avait que ça à faire, ça faisait passer le temps. Elle mit un bonbon dans sa bouche quand elle entendue le prénom de 'Kaaaoko' comme le disait l'autre jeune fille. Kaaaoko ? Non, ça ne lui disait rien. Elle devait l'avoir beaucoup marqué pour ne pas pouvoir s'en souvenir. Un comportement qu'elle n'avait pas apprécié ? Bizarre, pourtant, la jeune anglaise rester tranquille dans son coin à bouquiner tel ou tel bouquin/manga/magazine. { Rayez mention inutile }
    Peut-être qu'elle lui avait lancé un regard noir sans le vouloir ? Peut-être. Mais de là à en être vexé, rolalala. Quelle maturité. Puis, confondu avec Chiaki ? Mon dieu, elle était à moitié aveugle alors. Elles ne se ressemblaient pas tellement que ça voyons. Au premier regard, on voit bien que Chiaki ne ressemble pas à un bloc de glace avec un air de 'je m'en foutisme'.
    Puis les cheveux. Kimuko est blonde avec quelques reflets roux par moment, Chiaki est... Enfin... A les cheveux de la même couleur que Grandma : Blanc/Gris. Certes, c'est une couleur très jolie... Si c'est une coloration. Et leurs yeux et la couleur ne sont pas pareil. Ceux de Chiaki sont plus grands et sont ... Fushia ? Lentilles de contact coloré ? Vraie couleur ?!
    Et Kimuko... D'un bleu digne de ceux de Naruto Uzumaki. Ou presque. Peut-être que si Kimuko enlever ses barrettes dans les cheveux, les idiots y verraient ENFIN la différence tellement visible entre les deux ? Certainement. Mais l'anglaise n'avait aucune envie d'enlever ses barrettes.
    Puis des excuses. Pourquoi ? Ah. Pour ça. Kimuko se remémora la scène dans le centre-ville. Hu. C'est vrai... Qu'elle avait réagi de manière très violente. Pourquoi déjà ? Une inconnue qui vient l'aborder comme ça, se montrant sympathique et tout avec Kimuko... Puis qui sort un bouquin pornographique gay. D'ACCORD, il est vrai qu'elle aime le shonen-ai. Mais Yaoi ? Attendez, c'est Kimuko là, elle n'a que 13 ans. Elle est encore innocente la pauvre. Youri ? Kézako ? Késsékéssékesa ?! Elle voulait dire "Yuri", non ? Oh mon dieu, mais il faut que cette fille apprenne à bien parler Japonais, on y arrivera jamais sinon.


    - .... Pas de soucis. C'ta moi d'm'excuser de toute manière. Ma réaction a été très violente. Dit-elle en se levant en même temps. Je te prie de bien vouloir m'excuser.

    Elle fit une légère courbette, un peu rouge. Ce n'est pas tout les jours qu'elle faisait d'excuses de ce genre.
    Puis elle se rassit, les joues encore un peu rosées, mais avec un air hautain malgré tout. Non, pas question de montrer qu'elle était gênée. Puis elle se souvenu de ce que la Norvégienne avait dit tantôt. Kaaaoko ? Hm... Non, ça ne lui dit vraiment rien. Elle est brune. Oui mais, ma cocotte, la moitié des gens dans l'Académie sont bruns, donc ça n'aide pas. Et n'a pas la chance d'avoir des gens pour lui dire ce genre de rumeurs. Et heureusement.


    - ... Qui est 'Kaaaoko' ?

    Fini-t-elle par demander, une mine ahurie en prime. Non, pas de Chara-Change derrière cette expression, promis.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shugo-chara-rpg.forumactif.org
Chiaki Eimi
Double inversé de Kimuko
avatar

Féminin Nombre de messages : 156
Age : 26
Date d'inscription : 01/07/2010

Votre personnage
Nom de votre Chara: Shin
Relations:

MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Sam 3 Sep - 23:11

Un sourire éblouissant de bonheur se dessina sur les lèvres de Chiaki. Même si ce n'était pas encore tout à fait ce qu'elle attendait de l'anglaise, elle savait qu'elles progresseraient pas à pas. Elle avait envie de lui faire un câlin pour lui exprimer sa reconnaissance mais au vu de sa tentative de preuve d'affection qu'elle exprimait pour elle en tant qu'éventuelle future amie elle avait préféré éviter de recommencer deux fois la même erreur. Oui, Chiaki rêvait de devenir amie avec Kimuko même si ce n'était pas encore tout à fait gagné... En lui révélant ce qui s'était passé avec Kaoko et Mio, elle avait voulut la protéger et cela n'avait pas eu l'air de la froisser. Au contraire la blondinette cherchait à savoir qui voulait sa peau... Plutôt logique comme réaction mais elle aurait très bien pu lui dire de se mêler de ses affaires mais elle ne l'avait pas fait. A la grande surprise de la petite norvégienne son 'double' lui présenta ses excuses à propos de l'affaire du centre commercial... La jeune fille au regard d'azur s'était levée en lui disant cela, son interlocutrice lui fit des yeux ronds toujours en chara-change puis lui adressa un petit sourire :

"Ce n'est rien. Tu as dût remarquer qu'à cause de mon accent norvégien j'ai tendance à me tromper dans les prononciations, pour moi c'est une langue inconnue. Le mieux ça aurait été de trouver quelqu'un qui parle anglais couramment et japonais mais ça ne court pas les rues ce genre de personnes... Toi, Kimouko tu le pourrais, tu serais d'accord pour m'apprendre le japonais ?"

Puis Kimuko lui demanda qui était Kaoko, cette fille avait beau être populaire elle ne savait rien d'elle et n'avait aucune idée de qui il s'agissait. Chiaki se rappela alors que l'appareil photo de son Iphone s'était déclenché au moment où elle l'avait plaquée contre le mur. Car avant que la violente adolescente s'en prenne à elle, Chiaki était entrain de consulter ses messages son appareil photo se situait au dos de l'appareil et elle le tenait dans sa main droite. Son bras droit était plié au niveau du coude sa main serrant l'appareil, ses doigts avaient appuyé sur une touche et la photo avait été prise. Heureusement pour elle, ni Kaoko ni Mio ne l'avait remarqué, instinctivement la petite norvégienne fouina dans la poche de sa chemise. Quelques minutes plus tard elle avait retrouvé la photo prise la veille, il y en avait une deuxième prise de dos, elle tendit l'appareil à l'anglaise :


"Mon appareil photo s'est déclenché alors qu'elle était entrain de me menacer, j'ai gardé la photo dans mon Iphone depuis je pensais qu'elle pourrait m'être utile."


Shin connaissant également l'agresseur de sa maîtresse voulut ajouter quelque chose qui aiderait d'avantage les deux jeunes filles. Elle avait surpris une de leurs conversations, concernant Kimuko, celle-ci aurait bousculé Kaoko sans s'excuser et ça l'aurait froissée. Elle s'avança devant la jolie blonde :

"Je sais pourquoi cette fille t'en veut autant, tu vas trouver ça idiot mais c'est parce que tu l'as bousculée sans t'excuser. Un de camarades de classe de Kaoko l'a appelée par son nom de famille, elle s'appelle Kaoko Shouyo."

Spoiler:
 

[HRPG : Oui je sais la fille n'a pas l'air en colère, mais ça m'a tellement gonflée de voir tous ces Hétalia en résultat sur Zero-chan suite à une rechercher 'Brown hair' que j'ai fini par prendre celle-là xD En fait c'est un fanart de la Roumanie et de l'Espagne tiens voilà le lien :http://www.zerochan.net/731323]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ - I'm watching you.
avatar

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 15/08/2008

Votre personnage
Nom de votre Chara:
Relations:
MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Jeu 3 Nov - 6:13

    Il y en a qui rêve de devenir célèbres, d'autre riches, certains les deux. Et ils y en a qui rêve d'être ami(e)(s) avec quelqu'un d'autre. C'est un très drôle rêve. Parce que qu'en on est finalement arrivé(e) à être ami(e)(s) avec cette personne, on a quoi comme rêve, ensuite ? Peut-être que l'on en a plein d'autre, aussi drôle les uns que les autres, mais peut-être que c'est le seul aussi. Quoiqu'il en soit, nous espérons tous que ce n'est pas le seul rêve que Chiaki avait, sinon elle n'était pas dans la moise.

    - Non.

    Répondu-t-elle à la jeune fille après la question. C'était une réponse net, précise, froide aussi mais ça on s'en fiche, et dit instantanément. Apprendre le japonais à quelqu'un, et puis quoi encore. Puis bon, la loi de l'emmerdement maximum pouvait rôder par-là, alors s'en façon, merci bien. Voyant qu'elle avait dit ça de manière très froide et direct, elle se racla un peu la gorge et se força à argumenter le pourquoi du comment.

    - Tu n'as qu'à écouter en cours de Japonais, si tu as un problème, la prof sera ravie de t'aider.

    Je n'ai jamais dis qu'elle allait le faire dans la finesse et la délicatesse. Au moins, si la norvégienne ne comprenait pas même avec un argument, il y avait un problème. Passons. La jeune anglaise prit l'Iphone et regarda la photo. Tiens, ce n'est pas une fille de la classe d'à côté ?

    - Je vois.

    Oui, peut-être qu'elle l'avait poussé dans les couloirs s'en s'excuser. En même temps, tout le monde bouscule tout le monde dans les couloirs pendant les pauses. Ce n'est pas nouveau ça. Oulala, le taux de maturité s'envole, attention ! Ça vole haut, mon dieu !
    M'enfin.
    La jeune fille resta un moment muette. Pff, vouloir casser la tronche à quelqu'un juste pour ça. Une fille en plus ! Et dire que les gens disent que les filles sont rapidement plus mature que les garçons, c'est complétement faux. Bon, il est vrai qu'elle ne doit avoir que 13 ou 14 ans. Voir 15 au grand maximum, mais tout de même. Nous ne sommes plus en primaire. Elle doit avoir une conscience de ce qui est mal ou bien, cette petite maintenant, quand même. À moins qu'elle soit un petit peu attardé mentalement, alors on l'excuse. Kimuko rendit l'Iphone à la norvégienne puis se leva de sa chaise.


    - Merci de me l'avoir dit. Si elle me croise, je saurais quoi faire. Remercia de nouveau la jeunette avec une nouvelle courbette. Oui, comme par exemple... Prendre la poudre d'escampette. Bref. Je vais te laisser maintenant, tu es réveillée, je n'ai plus de raison d'être ici. Reposes-toi bien.

    Elle mit la fin de son paquet de bonbons dans la bouche, et partie de la pièce avec un signe de main.

    { Voilà voilà. Fin du RP, je pense... :'3 }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shugo-chara-rpg.forumactif.org
Chiaki Eimi
Double inversé de Kimuko
avatar

Féminin Nombre de messages : 156
Age : 26
Date d'inscription : 01/07/2010

Votre personnage
Nom de votre Chara: Shin
Relations:

MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Jeu 29 Mar - 21:21

La norvégienne regarda la blondinette partir, décidément elle resterait toujours un mystère pour elle mais au fond elle s'y attendait un peu, elle lui trouvait un petit côté loup solitaire mais elle savait comment l'apprivoiser. Espérant qu'elle ne se retrouverait pas face à la bande de pestes après avoir quitté l'infirmerie elle soupira puis n'attendit pas l'arrivée de l'infirmière, elle n'en avait ni l'envie ni la patience et puis elle se sentait mieux à présent. Même s'il lui restait encore quelques séquelles douloureuses de cette bagarre la norvégienne décida tout de même de quitter cet endroit au plus vite... Elle descendit du lit et prit son sac, une fois debout elle marcha à grands pas vers la sortie, elle n'écoutait pas les réprimandes de sa chara qui s'inquiétait de l'état de sa maîtresse :

"Chiaki !You have again any pains, you can wait the nurse..."

"Don't worry Shin, i'm okay, i don't want stay here, this room is scary..."

Shin leva les yeux au ciel se disant que sa maîtresse était aussi têtue qu'une mule puis la suivit priant le ciel pour qu'elle ne s’effondre pas au sol... L'adolescente consulta sa montre, elle indiquait 16h. Déjà ? Le temps passait bien vite, il lui restait à peine une heure de cours, de la chimie si elle avait bonne mémoire mais elle n'était pas d'humeur à voir ses camarades s'amuser par tous les moyens à jouer avec l'interdit dans le but de faire exploser l'école. Et puis la chimie ça n'avait jamais été trop son truc, toutes ces formules compliquées, tous ces produits dangereux, très peu pour la jeune écolière... Lassée de tous ces bruits, ces problèmes, et de ces élèves turbulents Chiaki se rendit dans sa chambre, elle avait envie de s'isoler dans un endroit dans lequel elle se sentirait en sécurité, là où le calme et la tranquillité règneraient.

[HRPG : Voilààà j'ai enfin répondu, désolée pour ce post merdique et pour l'attente que je t'ai fait endurer ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ - I'm watching you.
avatar

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 15/08/2008

Votre personnage
Nom de votre Chara:
Relations:
MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   Jeu 29 Mar - 22:23

{ Pas de soucie, voyons. Le RP est fini maintenant. :3 Je le dirige vers le topic des RP finish.}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shugo-chara-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut savoir surveiller ses arrières parfois ![Privé avec Kimuko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ? Ethan
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» "Toujours penser à surveiller ses arrières"
» [Manoir Dragonstone] “Pour savoir se venger, il faut savoir souffrir.” [Ryujia/Iseul]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shugo Chara RPG - Dans un autre Monde... :: Autres :: Corbeille :: RPs Finis-
Sauter vers: